← retour

Événements - legacy (37)

Vitrine DH
id_event: 1
lang: FR
lang FR
title Vitrine DH
short 3150, rue Jean Brillant, Montréal
description On présente le CMS
location UdeM – Carrefour des Arts et Sciences, salle C-3061
DH showcase
id_event: 1
lang: EN
lang EN
title DH showcase
short 3150, Jean Brillant Street, Montréal
description We are showcasing the CMS
location UdeM – Carrefour des Arts et Sciences, room C-3061
Date limite appel à communication "Transmediations! Communication across Media Borders"
id_event: 2
lang: EN
lang EN
title Date limite appel à communication "Transmediations! Communication across Media Borders"
short https://www.google.com/calendar/event?eid=NWtudm5wc2IxODMzZWlrOGFjNzczYzI1NDAgazhucDdtZGp0cHJiNG5qaWhtaHVxcWVhanNAZw
description The Linnæus University Centre for Intermedial and Multimodal Studies (IMS) invites researchers and research students to attend the conference Transmediations! arranged at Linnæus University, campus Växjö, Sweden, 13–15 October 2016 (from Thursday 9.30 am to Saturday 4 pm). The conference Transmediations! will include keynote speeches by Gunther Kress, João Queiroz, and Marie-Laure Ryan. Official language of the conference is English. Each paper will be allotted 20 minutes for presentation and 10 minutes for discussion. Proposals for both individual papers and preconfigured sessions of two or three papers are welcome. There will be a strict selection of papers. As our goal is to attract participants from a broad area of research, papers and session with a marked interdisciplinary approach will be prioritized. Please send your abstract (around 300 words, including an informative title and a short bio) to ims@lnu.se. The conference fee is 100€, which will cover lunches, a conference dinner, and other arrangements.
location Växjö, Suède
Date limite appel à communication "Transmediations! Communication across Media Borders"
id_event: 2
lang: FR
lang FR
title Date limite appel à communication "Transmediations! Communication across Media Borders"
short https://www.google.com/calendar/event?eid=NWtudm5wc2IxODMzZWlrOGFjNzczYzI1NDAgazhucDdtZGp0cHJiNG5qaWhtaHVxcWVhanNAZw
description The Linnæus University Centre for Intermedial and Multimodal Studies (IMS) invites researchers and research students to attend the conference Transmediations! arranged at Linnæus University, campus Växjö, Sweden, 13–15 October 2016 (from Thursday 9.30 am to Saturday 4 pm). The conference Transmediations! will include keynote speeches by Gunther Kress, João Queiroz, and Marie-Laure Ryan. Official language of the conference is English. Each paper will be allotted 20 minutes for presentation and 10 minutes for discussion. Proposals for both individual papers and preconfigured sessions of two or three papers are welcome. There will be a strict selection of papers. As our goal is to attract participants from a broad area of research, papers and session with a marked interdisciplinary approach will be prioritized. Please send your abstract (around 300 words, including an informative title and a short bio) to ims@lnu.se. The conference fee is 100€, which will cover lunches, a conference dinner, and other arrangements.
location Växjö, Suède
Écrivains, personnages et profils : l'éditorialisation de l'auteur - Colloque international
id_event: 3
lang: EN
lang EN
title Écrivains, personnages et profils : l'éditorialisation de l'auteur - Colloque international
short https://www.google.com/calendar/event?eid=NGRsbWdrNXBpZDVrMG9ybTY3NzZlbXRpbjggazhucDdtZGp0cHJiNG5qaWhtaHVxcWVhanNAZw
description Depuis les années 1990, les écrivains ont progressivement envahi la toile, investissant les blogues et les réseaux sociaux, expérimentant des formes hypermédiatiques inédites. Des communautés en ligne se sont formées, de même que des coopératives d’écrivains, opérant une reconfiguration évidente des rapports entre les instances auctoriale, lectrice et éditoriale. Sous l’effet de ces nouvelles pratiques, que l’on peut désigner comme des formes d’éditorialisation, la tentation est grande de constater un affaiblissement de la figure auctoriale au profit de la multiplication des oeuvres collectives, lesquelles ont par ailleurs remis en question le rôle institutionnel des maisons d’édition. Il est cependant possible d’observer, simultanément, l’émergence de pratiques d’écriture en ligne inédites où la figure auctoriale se met en scène, jouant des tensions entre l'auteur, l’écrivain, le personnage d’écrivain et la personne elle-même. Ces pratiques s’observent bien évidemment sur des sites d’auteurs, sur des blogues consacrés à la publication littéraire, mais aussi dans des espaces réputés laisser peu de place à l’expression littéraire, et qui font pourtant preuve d’un potentiel poétique insoupçonné. Ainsi, des plateformes impliquant des usages très formatés, telles que Facebook ou Twitter, sont détournées par des écrivains pour raconter une histoire ou façonner un personnage autofictif, accueillant ainsi de nouveaux types de récits de soi. En d’autres termes, on pourrait dire que désormais l'auteur s'éditorialise, tant la production de la figure auctoriale s’est muée en un ensemble de pratiques d'éditorialisation de l'écrivain. En effet, de même que l’écrivain produit ses personnages, l'écrivain numérique (qu'il diffuse un contenu littéraire, documentaire, etc.) produit son auteur, ou se produit en tant qu'auteur. Cette forme inédite de production identitaire permet (ou pas) de marquer la distance entre les différentes instances (personne, écrivain, auteur), afin justement de faire exister – dans le sens étymologique de ex-ire, “sortir” - l’auteur. Ce colloque a pour objectif d’examiner les différentes stratégies d’éditorialisation de l’auteur et d’en relever les principaux enjeux : de quelle manière se construit et se manifeste l’identité numérique de l’écrivain ? Quels sont les enjeux reliés à l’émergence de nouvelles figures auctoriales ? Comment ces pratiques d’écriture de soi en ligne renégocient-elles les rapports entre réalité et fiction ? Comment se renégocient les rapports entre les différentes instances de production du texte (éditeur, mais aussi lecteur) ? Peut-on identifier de nouvelles formes d’autorité et de validation des contenus ? Quels discours les écrivains produisent-ils sur ces mutations et, de fait, comment réagit l’institution littéraire à cet écrivain numérique qui perturbe la chaîne du livre? Nous privilégierons quatre axes de réflexion majeurs : - les théories de la fonction auctoriale à l’ère numérique (autorité, droit d’auteurs, question de l’éditeur et des formes de publication et de légitimation) ; - l’analyse des plateformes et des pratiques numériques innovantes (hypertextuelles ou autres), l’examen des diverses générations de plateformes (celles déjà établies : Tumblr, Wordpress, Blogger... ; et les nouvelles : Inkle, Twine, Newhive...) ; - les problématiques identitaires (production et écriture du soi, autofiction, identité-flux, intimité/extimité) ; - l’analyse d’œuvres littéraires numériques (analyse poétique, étude du détournement créatif, des écritures collectives, des projets littéraires “digital natives”). Parmi les sujets pertinents, nous suggérons de façon non exhaustive bien sûr, l’analyse littéraire des profils d’écrivain, du détournement créatif des plateformes et leurs implications politiques, l’analyse de la reconfiguration des relations entre l’écrivain et l’éditeur, du redéploiement des rapports d’autorité auteur/lecteur… Sous la direction de Bertrand Gervais, Servanne Monjour, Jean-François Thériault, Marcello Vitali-Rosati
location Université de Montréal Bureau des communications et des relations publiques, 3744 Rue Jean-Brillant, Montréal, QC H3T 1P1, Canada
Écrivains, personnages et profils : l'éditorialisation de l'auteur - Colloque international
id_event: 3
lang: FR
lang FR
title Écrivains, personnages et profils : l'éditorialisation de l'auteur - Colloque international
short https://www.google.com/calendar/event?eid=NGRsbWdrNXBpZDVrMG9ybTY3NzZlbXRpbjggazhucDdtZGp0cHJiNG5qaWhtaHVxcWVhanNAZw
description Depuis les années 1990, les écrivains ont progressivement envahi la toile, investissant les blogues et les réseaux sociaux, expérimentant des formes hypermédiatiques inédites. Des communautés en ligne se sont formées, de même que des coopératives d’écrivains, opérant une reconfiguration évidente des rapports entre les instances auctoriale, lectrice et éditoriale. Sous l’effet de ces nouvelles pratiques, que l’on peut désigner comme des formes d’éditorialisation, la tentation est grande de constater un affaiblissement de la figure auctoriale au profit de la multiplication des oeuvres collectives, lesquelles ont par ailleurs remis en question le rôle institutionnel des maisons d’édition. Il est cependant possible d’observer, simultanément, l’émergence de pratiques d’écriture en ligne inédites où la figure auctoriale se met en scène, jouant des tensions entre l'auteur, l’écrivain, le personnage d’écrivain et la personne elle-même. Ces pratiques s’observent bien évidemment sur des sites d’auteurs, sur des blogues consacrés à la publication littéraire, mais aussi dans des espaces réputés laisser peu de place à l’expression littéraire, et qui font pourtant preuve d’un potentiel poétique insoupçonné. Ainsi, des plateformes impliquant des usages très formatés, telles que Facebook ou Twitter, sont détournées par des écrivains pour raconter une histoire ou façonner un personnage autofictif, accueillant ainsi de nouveaux types de récits de soi. En d’autres termes, on pourrait dire que désormais l'auteur s'éditorialise, tant la production de la figure auctoriale s’est muée en un ensemble de pratiques d'éditorialisation de l'écrivain. En effet, de même que l’écrivain produit ses personnages, l'écrivain numérique (qu'il diffuse un contenu littéraire, documentaire, etc.) produit son auteur, ou se produit en tant qu'auteur. Cette forme inédite de production identitaire permet (ou pas) de marquer la distance entre les différentes instances (personne, écrivain, auteur), afin justement de faire exister – dans le sens étymologique de ex-ire, “sortir” - l’auteur. Ce colloque a pour objectif d’examiner les différentes stratégies d’éditorialisation de l’auteur et d’en relever les principaux enjeux : de quelle manière se construit et se manifeste l’identité numérique de l’écrivain ? Quels sont les enjeux reliés à l’émergence de nouvelles figures auctoriales ? Comment ces pratiques d’écriture de soi en ligne renégocient-elles les rapports entre réalité et fiction ? Comment se renégocient les rapports entre les différentes instances de production du texte (éditeur, mais aussi lecteur) ? Peut-on identifier de nouvelles formes d’autorité et de validation des contenus ? Quels discours les écrivains produisent-ils sur ces mutations et, de fait, comment réagit l’institution littéraire à cet écrivain numérique qui perturbe la chaîne du livre? Nous privilégierons quatre axes de réflexion majeurs : - les théories de la fonction auctoriale à l’ère numérique (autorité, droit d’auteurs, question de l’éditeur et des formes de publication et de légitimation) ; - l’analyse des plateformes et des pratiques numériques innovantes (hypertextuelles ou autres), l’examen des diverses générations de plateformes (celles déjà établies : Tumblr, Wordpress, Blogger... ; et les nouvelles : Inkle, Twine, Newhive...) ; - les problématiques identitaires (production et écriture du soi, autofiction, identité-flux, intimité/extimité) ; - l’analyse d’œuvres littéraires numériques (analyse poétique, étude du détournement créatif, des écritures collectives, des projets littéraires “digital natives”). Parmi les sujets pertinents, nous suggérons de façon non exhaustive bien sûr, l’analyse littéraire des profils d’écrivain, du détournement créatif des plateformes et leurs implications politiques, l’analyse de la reconfiguration des relations entre l’écrivain et l’éditeur, du redéploiement des rapports d’autorité auteur/lecteur… Sous la direction de Bertrand Gervais, Servanne Monjour, Jean-François Thériault, Marcello Vitali-Rosati
location Université de Montréal Bureau des communications et des relations publiques, 3744 Rue Jean-Brillant, Montréal, QC H3T 1P1, Canada
Séminaire Écritures numériques et éditorialisation - Le profil comme production de réel: Les modes d’existence des choses au prisme des transactions identitaires
id_event: 4
lang: EN
lang EN
title Séminaire Écritures numériques et éditorialisation - Le profil comme production de réel: Les modes d’existence des choses au prisme des transactions identitaires
short https://www.google.com/calendar/event?eid=ODJ1c3QycnVsOG5tNTA2N3E1aGd2MGIxZmsgazhucDdtZGp0cHJiNG5qaWhtaHVxcWVhanNAZw
description Organisation : Gérard Worsmer, Sens public Nous interagissons en permanence avec notre environnement : c’est là une donnée anthropologique centrale. La caractéristique contemporaine de ces interactions consiste à intégrer notre identité sociale, affective, communicationnelle, esthétique dans un environnement relationnel technologiquement structuré. Cet environnement relationnel forme en quelque sorte le filtre de nos actions : il contribue à leur donner un cadre d’opérationnalisation, permet diverses anticipations, récursivités, transactions et expérimentations dont les effets en retour nous assignent une identité. En un sens, au « doublet empirico-transcendental » qui définissait le sujet traditionnel (Cf : Foucault, les mots et les choses) à l’articulation de possibilités pratiques (corporelles, cognitives, sociales) et de formes prescriptives (normes de conduite, valeurs incorporées, orientations existentielles, normes institutionnelles) aurait succédé non pas comme le voyaient en leur temps Heidegger ou Foucault un délaissement métaphysique qui situerait le phénomène humain comme une question adressée au monde comme totalité des interactions, mais bien davantage une intensification des liens qui absorbent le monde au cœur de nos gestes. Nous pourrions ainsi renvoyer au sens ancien du terme de gestion pour désigner ces « faits et gestes » qui nous caractérisent tant pour dessiner notre avenir que pour matérialiser notre passé. La temporalité contemporaine est ainsi marquée par l’extraction de nos gestes de leur contexte de production pour qu’ils deviennent autant de traces qui signalent notre existence. Jamais autant la distinction entre la mémoire autobiographique et les attestations matérielles n’ont divergé, sauf à supposer que ces attestations constitueraient en propre une mémoire pour nombre de nos contemporains. http://seminaire.sens-public.org/spip.php?article56
location Pavillon Lionel-Groulx, 3150 Rue Jean-Brillant, Montréal, QC H3T 1N8, Canada
Séminaire Écritures numériques et éditorialisation - Le profil comme production de réel: Les modes d’existence des choses au prisme des transactions identitaires
id_event: 4
lang: FR
lang FR
title Séminaire Écritures numériques et éditorialisation - Le profil comme production de réel: Les modes d’existence des choses au prisme des transactions identitaires
short https://www.google.com/calendar/event?eid=ODJ1c3QycnVsOG5tNTA2N3E1aGd2MGIxZmsgazhucDdtZGp0cHJiNG5qaWhtaHVxcWVhanNAZw
description Organisation : Gérard Worsmer, Sens public Nous interagissons en permanence avec notre environnement : c’est là une donnée anthropologique centrale. La caractéristique contemporaine de ces interactions consiste à intégrer notre identité sociale, affective, communicationnelle, esthétique dans un environnement relationnel technologiquement structuré. Cet environnement relationnel forme en quelque sorte le filtre de nos actions : il contribue à leur donner un cadre d’opérationnalisation, permet diverses anticipations, récursivités, transactions et expérimentations dont les effets en retour nous assignent une identité. En un sens, au « doublet empirico-transcendental » qui définissait le sujet traditionnel (Cf : Foucault, les mots et les choses) à l’articulation de possibilités pratiques (corporelles, cognitives, sociales) et de formes prescriptives (normes de conduite, valeurs incorporées, orientations existentielles, normes institutionnelles) aurait succédé non pas comme le voyaient en leur temps Heidegger ou Foucault un délaissement métaphysique qui situerait le phénomène humain comme une question adressée au monde comme totalité des interactions, mais bien davantage une intensification des liens qui absorbent le monde au cœur de nos gestes. Nous pourrions ainsi renvoyer au sens ancien du terme de gestion pour désigner ces « faits et gestes » qui nous caractérisent tant pour dessiner notre avenir que pour matérialiser notre passé. La temporalité contemporaine est ainsi marquée par l’extraction de nos gestes de leur contexte de production pour qu’ils deviennent autant de traces qui signalent notre existence. Jamais autant la distinction entre la mémoire autobiographique et les attestations matérielles n’ont divergé, sauf à supposer que ces attestations constitueraient en propre une mémoire pour nombre de nos contemporains. http://seminaire.sens-public.org/spip.php?article56
location Pavillon Lionel-Groulx, 3150 Rue Jean-Brillant, Montréal, QC H3T 1N8, Canada
Séminaire Écritures numériques et éditorialisation - De la confession de soi à la confiscation de soi: Herméneutique du sujet et régime de la trace numérique
id_event: 5
lang: EN
lang EN
title Séminaire Écritures numériques et éditorialisation - De la confession de soi à la confiscation de soi: Herméneutique du sujet et régime de la trace numérique
short https://www.google.com/calendar/event?eid=YmtnODNhbjR2amRjdXJwZWprdjFlZ3J2OTQgazhucDdtZGp0cHJiNG5qaWhtaHVxcWVhanNAZw
description Organisation : Franck Cormerais et Amar Lakel, Université de Bordeaux Attention, le séminaire commencera à 12h30 à Montréal ; 17h30 de Paris La dynamique de l’éditorialisation numérique en général et des réseaux sociaux en particulier transforment profondément les modes de subjectivation dans l’espace public. L’évolution des techniques de soi est accompagnée par un nouveau régime de traces qui se démultiplie dans le développement des plateformes de publication en ligne (blog, réseaux sociaux, social bookmark, économie du partage). Ce régime de la trace numérique contribue à mutation d’un rapport à soi à travers les thèmes de la conversion (métanoïa) et de la confession (aveu). Une herméneutique du sujet aujourd’hui ne peut se concevoir sans un détour par la convertibilité des données et les modes d’écriture associés à des « exercices existentiels ». Par ailleurs, l’économie politique de ces plateformes numériques de l’aveu et du don repose entièrement sur la reconstruction a posteriori du sujet, de l’auteur. Big datas et algorithmes sont les nouvelles technologies de la confession au service d’une subjectivation de soi (Klout, dis-moi à quel point je suis influent !), mais surtout d’une subjectivation au service des pouvoirs qu’ils soient marketing ou juridico-politique. Entre confession et confiscation se joue un destin d’une individuation qui par le biais du « web 2.0 » relance, à travers les Humanités digitales et ses méthodes, la question difficile d’une définition actuelle de l’auteur. http://seminaire.sens-public.org/spip.php?article58
location Pavillon Lionel-Groulx, 3150 Rue Jean-Brillant, Montréal, QC H3T 1N8, Canada
Séminaire Écritures numériques et éditorialisation - De la confession de soi à la confiscation de soi: Herméneutique du sujet et régime de la trace numérique
id_event: 5
lang: FR
lang FR
title Séminaire Écritures numériques et éditorialisation - De la confession de soi à la confiscation de soi: Herméneutique du sujet et régime de la trace numérique
short https://www.google.com/calendar/event?eid=YmtnODNhbjR2amRjdXJwZWprdjFlZ3J2OTQgazhucDdtZGp0cHJiNG5qaWhtaHVxcWVhanNAZw
description Organisation : Franck Cormerais et Amar Lakel, Université de Bordeaux Attention, le séminaire commencera à 12h30 à Montréal ; 17h30 de Paris La dynamique de l’éditorialisation numérique en général et des réseaux sociaux en particulier transforment profondément les modes de subjectivation dans l’espace public. L’évolution des techniques de soi est accompagnée par un nouveau régime de traces qui se démultiplie dans le développement des plateformes de publication en ligne (blog, réseaux sociaux, social bookmark, économie du partage). Ce régime de la trace numérique contribue à mutation d’un rapport à soi à travers les thèmes de la conversion (métanoïa) et de la confession (aveu). Une herméneutique du sujet aujourd’hui ne peut se concevoir sans un détour par la convertibilité des données et les modes d’écriture associés à des « exercices existentiels ». Par ailleurs, l’économie politique de ces plateformes numériques de l’aveu et du don repose entièrement sur la reconstruction a posteriori du sujet, de l’auteur. Big datas et algorithmes sont les nouvelles technologies de la confession au service d’une subjectivation de soi (Klout, dis-moi à quel point je suis influent !), mais surtout d’une subjectivation au service des pouvoirs qu’ils soient marketing ou juridico-politique. Entre confession et confiscation se joue un destin d’une individuation qui par le biais du « web 2.0 » relance, à travers les Humanités digitales et ses méthodes, la question difficile d’une définition actuelle de l’auteur. http://seminaire.sens-public.org/spip.php?article58
location Pavillon Lionel-Groulx, 3150 Rue Jean-Brillant, Montréal, QC H3T 1N8, Canada
Séminaire Écritures numériques et éditorialisation - Le Profil comme architecture du savoir: Une matrice pour la traversée des espaces numériques
id_event: 6
lang: EN
lang EN
title Séminaire Écritures numériques et éditorialisation - Le Profil comme architecture du savoir: Une matrice pour la traversée des espaces numériques
short https://www.google.com/calendar/event?eid=dTRwMzhjdDlrZWsxZHRjbnAwdWZmaTV2NTAgazhucDdtZGp0cHJiNG5qaWhtaHVxcWVhanNAZw
description Organisation : Louise Merzeau Devenue ressort et vecteur de la présence en ligne, la forme profilaire ne circonscrit plus seulement des identités. Fonctionnant de plus en plus comme une matrice organisationnelle, le profil devient un modèle de structuration, d’articulation et de représentation des savoirs. À mesure que les individus s’éditorialisent, la construction de leur réseau de relations configure de fait des espaces documentaires, des architectures informationnelles et des jeux de données qui s’élaborent selon des logiques affinitaires autant que cognitives. Dans quelle mesure ces modes d’agencement transmédia affectent-ils l’organisation et la transmission des connaissances ? Le profil peut-il être considéré comme un outil d’archivage et de navigation dans le savoir ? Comment mémoire et fiction viennent-elles enrichir ou compliquer cette nouvelle disposition des sources et ressources ? Telles sont quelques-unes des questions qui seront abordées dans cette séance. http://seminaire.sens-public.org/spip.php?article59
location Pavillon Lionel-Groulx, 3150 Rue Jean-Brillant, Montréal, QC H3T 1N8, Canada
Séminaire Écritures numériques et éditorialisation - Le Profil comme architecture du savoir: Une matrice pour la traversée des espaces numériques
id_event: 6
lang: FR
lang FR
title Séminaire Écritures numériques et éditorialisation - Le Profil comme architecture du savoir: Une matrice pour la traversée des espaces numériques
short https://www.google.com/calendar/event?eid=dTRwMzhjdDlrZWsxZHRjbnAwdWZmaTV2NTAgazhucDdtZGp0cHJiNG5qaWhtaHVxcWVhanNAZw
description Organisation : Louise Merzeau Devenue ressort et vecteur de la présence en ligne, la forme profilaire ne circonscrit plus seulement des identités. Fonctionnant de plus en plus comme une matrice organisationnelle, le profil devient un modèle de structuration, d’articulation et de représentation des savoirs. À mesure que les individus s’éditorialisent, la construction de leur réseau de relations configure de fait des espaces documentaires, des architectures informationnelles et des jeux de données qui s’élaborent selon des logiques affinitaires autant que cognitives. Dans quelle mesure ces modes d’agencement transmédia affectent-ils l’organisation et la transmission des connaissances ? Le profil peut-il être considéré comme un outil d’archivage et de navigation dans le savoir ? Comment mémoire et fiction viennent-elles enrichir ou compliquer cette nouvelle disposition des sources et ressources ? Telles sont quelques-unes des questions qui seront abordées dans cette séance. http://seminaire.sens-public.org/spip.php?article59
location Pavillon Lionel-Groulx, 3150 Rue Jean-Brillant, Montréal, QC H3T 1N8, Canada
Séminaire Écritures numériques et éditorialisation - Atelier I : Désir de profilage et profilage du désir: L’intention catégorisée
id_event: 7
lang: EN
lang EN
title Séminaire Écritures numériques et éditorialisation - Atelier I : Désir de profilage et profilage du désir: L’intention catégorisée
short https://www.google.com/calendar/event?eid=N2JkMTUxODJ1NTBoN3V1bGFoY3U4a205NGsgazhucDdtZGp0cHJiNG5qaWhtaHVxcWVhanNAZw
description Organisation : David Pucheu et Olivier Le Deuff, Université de Bordeaux L’importance croissante des usagers dans les processus de catégorisation et de classification des données numériques (indexation, recommandation, évaluation) qui fonde en grande partie la valeur ajoutée (et le fonds de commerce) du web dit collaboratif ou social n’atteste pas simplement d’une volonté d’optimiser l’accessibilité à ces mêmes données : elle constitue en effet une porte ouverte sur les désirs et les intentions des individus. La pratique du tagging par les usagers (folkosomie) trace les contours de représentations du monde propres aux individus qui en sont les acteurs : elle permet rétroactivement de catégoriser non plus les données, mais l’usager lui-même, « segmenté en profils qui se rapportent tous à « lui-même », à ses propensions, ses désirs présumés » (Rouvroy, 2013) Ce “désir de profilage” des usagers, cette libido sciendi qui portent sur l’identité des usagers s’inscrit dans une double visée à la fois prédicative et heuristique. Elle voudrait en effet non seulement anticiper, mais également dévoiler, découvrir les désirs inavoués, inconscients des usagers. C’est cette libido sciendi qui alimente rétroactivement le profilage de leurs désirs à des fins mercantiles sous couvert d’une stratégie qui est celle du service rendu. Si bien que la volonté d’en savoir plus sur les individus s’appuie sur une volonté de se voir qui se concrétise par le biais de réseaux sociaux et d’applications qui captent davantage de données personnelles de manière de plus en plus volontaire notamment quand il s’agit d’exposer des données issues de la quantification de soi. Cette pénétration au sein de la sphère de l’intime se poursuit sur les territoires des corps et de la sexualité qui s’exprime par l’utilisation notamment des tags sur les sites de vidéos pornographiques librement consultables. Cette indexation des désirs s’avère également déformante dans la mesure où elle véhicule des représentations au point de populariser certaines expressions comme la MILF (Mother I’d Like to Fuck). Au final, il s’agit non seulement d’un accroissement des stratégies de l’indexation des existences, mais également des mécanismes d’influence des manières de voir et de se représenter le monde par les individus qui méritent d’être interrogés. Quelles sont en effet dès lors les institutions dominantes de ce biopouvoir ? http://seminaire.sens-public.org/spip.php?article60
location Pavillon Lionel-Groulx, 3150 Rue Jean-Brillant, Montréal, QC H3T 1N8, Canada
Séminaire Écritures numériques et éditorialisation - Atelier I : Désir de profilage et profilage du désir: L’intention catégorisée
id_event: 7
lang: FR
lang FR
title Séminaire Écritures numériques et éditorialisation - Atelier I : Désir de profilage et profilage du désir: L’intention catégorisée
short https://www.google.com/calendar/event?eid=N2JkMTUxODJ1NTBoN3V1bGFoY3U4a205NGsgazhucDdtZGp0cHJiNG5qaWhtaHVxcWVhanNAZw
description Organisation : David Pucheu et Olivier Le Deuff, Université de Bordeaux L’importance croissante des usagers dans les processus de catégorisation et de classification des données numériques (indexation, recommandation, évaluation) qui fonde en grande partie la valeur ajoutée (et le fonds de commerce) du web dit collaboratif ou social n’atteste pas simplement d’une volonté d’optimiser l’accessibilité à ces mêmes données : elle constitue en effet une porte ouverte sur les désirs et les intentions des individus. La pratique du tagging par les usagers (folkosomie) trace les contours de représentations du monde propres aux individus qui en sont les acteurs : elle permet rétroactivement de catégoriser non plus les données, mais l’usager lui-même, « segmenté en profils qui se rapportent tous à « lui-même », à ses propensions, ses désirs présumés » (Rouvroy, 2013) Ce “désir de profilage” des usagers, cette libido sciendi qui portent sur l’identité des usagers s’inscrit dans une double visée à la fois prédicative et heuristique. Elle voudrait en effet non seulement anticiper, mais également dévoiler, découvrir les désirs inavoués, inconscients des usagers. C’est cette libido sciendi qui alimente rétroactivement le profilage de leurs désirs à des fins mercantiles sous couvert d’une stratégie qui est celle du service rendu. Si bien que la volonté d’en savoir plus sur les individus s’appuie sur une volonté de se voir qui se concrétise par le biais de réseaux sociaux et d’applications qui captent davantage de données personnelles de manière de plus en plus volontaire notamment quand il s’agit d’exposer des données issues de la quantification de soi. Cette pénétration au sein de la sphère de l’intime se poursuit sur les territoires des corps et de la sexualité qui s’exprime par l’utilisation notamment des tags sur les sites de vidéos pornographiques librement consultables. Cette indexation des désirs s’avère également déformante dans la mesure où elle véhicule des représentations au point de populariser certaines expressions comme la MILF (Mother I’d Like to Fuck). Au final, il s’agit non seulement d’un accroissement des stratégies de l’indexation des existences, mais également des mécanismes d’influence des manières de voir et de se représenter le monde par les individus qui méritent d’être interrogés. Quelles sont en effet dès lors les institutions dominantes de ce biopouvoir ? http://seminaire.sens-public.org/spip.php?article60
location Pavillon Lionel-Groulx, 3150 Rue Jean-Brillant, Montréal, QC H3T 1N8, Canada
CSDH/SCHN conférence 2016
id_event: 8
lang: EN
lang EN
title CSDH/SCHN conférence 2016
short https://www.google.com/calendar/event?eid=c2gwa3FmbWZxbGM1MmlzYmxkdWg1Y2xqbzQgazhucDdtZGp0cHJiNG5qaWhtaHVxcWVhanNAZw
description http://csdh-schn.org/
location University Of Calgary, 2500 University Dr NW, Calgary, AB T2N 1N4, Canada
CSDH/SCHN conférence 2016
id_event: 8
lang: FR
lang FR
title CSDH/SCHN conférence 2016
short https://www.google.com/calendar/event?eid=c2gwa3FmbWZxbGM1MmlzYmxkdWg1Y2xqbzQgazhucDdtZGp0cHJiNG5qaWhtaHVxcWVhanNAZw
description http://csdh-schn.org/
location University Of Calgary, 2500 University Dr NW, Calgary, AB T2N 1N4, Canada
Dévoilement officiel des Chaires de recherche du Canada
id_event: 9
lang: EN
lang EN
title Dévoilement officiel des Chaires de recherche du Canada
short https://www.google.com/calendar/event?eid=cDNmajJ1YWdpNGs1aDdmZzdoYWxoMmV1OTggazhucDdtZGp0cHJiNG5qaWhtaHVxcWVhanNAZw
description L’annonce nationale du Programme des chaires de recherche du Canada devrait avoir lieu le mardi 9 février 2016 à 8 h 50 (heure du Pacifique). L’honorable Kirsty Duncan, ministre des Sciences, fera cette annonce à l’University of British Columbia.
location The University of British Columbia, 2329 West Mall, Vancouver, BC V6T 1Z4, Canada
Dévoilement officiel des Chaires de recherche du Canada
id_event: 9
lang: FR
lang FR
title Dévoilement officiel des Chaires de recherche du Canada
short https://www.google.com/calendar/event?eid=cDNmajJ1YWdpNGs1aDdmZzdoYWxoMmV1OTggazhucDdtZGp0cHJiNG5qaWhtaHVxcWVhanNAZw
description L’annonce nationale du Programme des chaires de recherche du Canada devrait avoir lieu le mardi 9 février 2016 à 8 h 50 (heure du Pacifique). L’honorable Kirsty Duncan, ministre des Sciences, fera cette annonce à l’University of British Columbia.
location The University of British Columbia, 2329 West Mall, Vancouver, BC V6T 1Z4, Canada
Colloque Posthumain et subjectivité numériques, dir. Sylvie BAUER, Claire LARSONNEUR, Hélène MACHINAL, Arnaud REGNAULD
id_event: 10
lang: EN
lang EN
title Colloque Posthumain et subjectivité numériques, dir. Sylvie BAUER, Claire LARSONNEUR, Hélène MACHINAL, Arnaud REGNAULD
short https://www.google.com/calendar/event?eid=b2xzZTNjMXFzaXBoaTRjMHRkYTY4YzhkajAgazhucDdtZGp0cHJiNG5qaWhtaHVxcWVhanNAZw
description La question du posthumain s'invite depuis quelque temps dans la recherche universitaire, que celle-ci se concentre sur les sciences humaines ou sur les sciences dites dures, mais aussi dans le domaine de l'art. Le développement de l'informatique, du numérique et des biotechnologies invite à (re)penser l'humain et les idéaux humanistes, lorsque, dès le début d'un questionnement sur ce qu'humain signifie, le corps biologique s'augmente d'une conscience, puis d'un rapport croissant à la machine et à la technologie. En d'autres termes, s'il s'agit de cerner le devenir de l'humain en tant que corps lié à une conscience, il s'agit également de considérer la question du sujet non comme singularité isolée, mais comme forme inachevée et hybride, en constante métamorphose. Le développement du numérique amène alors à se poser la question de cette nouvelle subjectivité en rapport étroit avec les réseaux qui se donnent comme autant de prothèses quotidiennes (montres connectées, internet, clavier d'ordinateur, téléphone "intelligent"). Alors que le sujet laisse des traces dans l'univers numérique et qu'il est lui-même traçable, on peut s'interroger sur son autonomie, sa capacité à s'extraire, tant physiquement que virtuellement, des réseaux qui jalonnent et construisent le monde contemporain. On peut se demander quelle subjectivité se construit lorsque l'homme de chair et d'os se double d'avatars dans le monde virtuel et pourtant bien réel du numérique. Ce colloque envisagera, avec le concours de chercheurs, théoriciens, écrivains et plasticiens, la manière dont l’humain se construit dans le rapport à la machine et il se posera, notamment, les questions suivantes. À l’ère d’un développement sans précédent du numérique, comment l’humain se définit-il? Que signifie le posthumain dans un processus de développement technologique inhérent à la condition humaine, lorsque le corps s’augmente de prothèses et lorsque la pensée s’articule avec les évolutions de la machine? Quelles conceptions du sujet, l’écriture, les arts, la philosophie permettent-ils de faire émerger à l’ère du numérique? Dans la même perspective, il s'interrogera: comment les grands récits mythiques qui définissent la condition humaine nourrissent-ils l’imaginaire? Sont-ils, en retour, élaborés dans un rapport étroit avec les agencements machiniques de l’imaginaire scientifique contemporain? Les lectures croisées de la science, de la littérature, du numérique viendront nourrir la réflexion sur les nouvelles formes de discours, d’expression et de relation au monde. Conférences, communications universitaires et performances artistiques permettront sinon de répondre à ces questions du moins de les poser dans des approches variées qui s'intéresseront au langage, au cinéma, à la littérature, aux arts... Les participants viennent d'horizons divers (artistes, spécialistes de littérature, de philosophie, d'arts plastiques et visuels, chercheurs confirmés, doctorants) et souhaitent réfléchir ensemble et avec un public non nécessairement averti sur les modalités d'appréhension de l'humain à l'ère du numérique. L'objectif est de développer un dialogue entre les sciences humaines au sens large (philosophie, histoire, étude des médias) et les arts (lettres, arts plastiques ou films).
location Château de Cerisy-La-Salle, D29, 50210 Cerisy-la-Salle, France
Colloque Posthumain et subjectivité numériques, dir. Sylvie BAUER, Claire LARSONNEUR, Hélène MACHINAL, Arnaud REGNAULD
id_event: 10
lang: FR
lang FR
title Colloque Posthumain et subjectivité numériques, dir. Sylvie BAUER, Claire LARSONNEUR, Hélène MACHINAL, Arnaud REGNAULD
short https://www.google.com/calendar/event?eid=b2xzZTNjMXFzaXBoaTRjMHRkYTY4YzhkajAgazhucDdtZGp0cHJiNG5qaWhtaHVxcWVhanNAZw
description La question du posthumain s'invite depuis quelque temps dans la recherche universitaire, que celle-ci se concentre sur les sciences humaines ou sur les sciences dites dures, mais aussi dans le domaine de l'art. Le développement de l'informatique, du numérique et des biotechnologies invite à (re)penser l'humain et les idéaux humanistes, lorsque, dès le début d'un questionnement sur ce qu'humain signifie, le corps biologique s'augmente d'une conscience, puis d'un rapport croissant à la machine et à la technologie. En d'autres termes, s'il s'agit de cerner le devenir de l'humain en tant que corps lié à une conscience, il s'agit également de considérer la question du sujet non comme singularité isolée, mais comme forme inachevée et hybride, en constante métamorphose. Le développement du numérique amène alors à se poser la question de cette nouvelle subjectivité en rapport étroit avec les réseaux qui se donnent comme autant de prothèses quotidiennes (montres connectées, internet, clavier d'ordinateur, téléphone "intelligent"). Alors que le sujet laisse des traces dans l'univers numérique et qu'il est lui-même traçable, on peut s'interroger sur son autonomie, sa capacité à s'extraire, tant physiquement que virtuellement, des réseaux qui jalonnent et construisent le monde contemporain. On peut se demander quelle subjectivité se construit lorsque l'homme de chair et d'os se double d'avatars dans le monde virtuel et pourtant bien réel du numérique. Ce colloque envisagera, avec le concours de chercheurs, théoriciens, écrivains et plasticiens, la manière dont l’humain se construit dans le rapport à la machine et il se posera, notamment, les questions suivantes. À l’ère d’un développement sans précédent du numérique, comment l’humain se définit-il? Que signifie le posthumain dans un processus de développement technologique inhérent à la condition humaine, lorsque le corps s’augmente de prothèses et lorsque la pensée s’articule avec les évolutions de la machine? Quelles conceptions du sujet, l’écriture, les arts, la philosophie permettent-ils de faire émerger à l’ère du numérique? Dans la même perspective, il s'interrogera: comment les grands récits mythiques qui définissent la condition humaine nourrissent-ils l’imaginaire? Sont-ils, en retour, élaborés dans un rapport étroit avec les agencements machiniques de l’imaginaire scientifique contemporain? Les lectures croisées de la science, de la littérature, du numérique viendront nourrir la réflexion sur les nouvelles formes de discours, d’expression et de relation au monde. Conférences, communications universitaires et performances artistiques permettront sinon de répondre à ces questions du moins de les poser dans des approches variées qui s'intéresseront au langage, au cinéma, à la littérature, aux arts... Les participants viennent d'horizons divers (artistes, spécialistes de littérature, de philosophie, d'arts plastiques et visuels, chercheurs confirmés, doctorants) et souhaitent réfléchir ensemble et avec un public non nécessairement averti sur les modalités d'appréhension de l'humain à l'ère du numérique. L'objectif est de développer un dialogue entre les sciences humaines au sens large (philosophie, histoire, étude des médias) et les arts (lettres, arts plastiques ou films).
location Château de Cerisy-La-Salle, D29, 50210 Cerisy-la-Salle, France
Séminaire IMPEC
id_event: 11
lang: EN
lang EN
title Séminaire IMPEC
short https://www.google.com/calendar/event?eid=Y2pwZXZpZ2cxM25mdHRib25qNDFwMW1lY2sgazhucDdtZGp0cHJiNG5qaWhtaHVxcWVhanNAZw
description Mediateté de la présence et multiplicité ontologique Toute présence est médiée. L'idée d'une présence immédiate relève d'une mythologie religieuse qui a été bien analysée par Benjamin dans son fameux texte l'Œuvre d'art à l'époque de sa reproductibilité technique. Si cela est vrai, la présence médiée par des technologies ne saurait différer en termes d’authenticité ou même de nature des autres formes de présence. Le face à face est une forme de médiation exactement comme une conférence via skype. Cette approche pose, cependant, un problème: elle implique une multiplicité originaire de tout objet. Il n'y a pas un objet puis, ensuite, ses différentes représentations médiées, il n'y a qu'une multiplicité de médiations. Il n'y a pas une personne puis, ensuite, une série d'expressions médiées de cette personne (via skype, via un téléphone, via une vidéo...), mais juste une série de personnes médiées - dont la personne "en chair et en os" n'est qu'une manifestation. Cela implique un problème ontologique majeur: quelle est l'essence d'un objet? Est-il possible de penser une pluralité originaire d'essences? C'est la question que je vais me poser lors de mon intervention. http://impec.sciencesconf.org/resource/page/id/25
location ENS de Lyon (Site Descartes), 15 parvis René Descartes, 69342 Lyon, France
Séminaire IMPEC
id_event: 11
lang: FR
lang FR
title Séminaire IMPEC
short https://www.google.com/calendar/event?eid=Y2pwZXZpZ2cxM25mdHRib25qNDFwMW1lY2sgazhucDdtZGp0cHJiNG5qaWhtaHVxcWVhanNAZw
description Mediateté de la présence et multiplicité ontologique Toute présence est médiée. L'idée d'une présence immédiate relève d'une mythologie religieuse qui a été bien analysée par Benjamin dans son fameux texte l'Œuvre d'art à l'époque de sa reproductibilité technique. Si cela est vrai, la présence médiée par des technologies ne saurait différer en termes d’authenticité ou même de nature des autres formes de présence. Le face à face est une forme de médiation exactement comme une conférence via skype. Cette approche pose, cependant, un problème: elle implique une multiplicité originaire de tout objet. Il n'y a pas un objet puis, ensuite, ses différentes représentations médiées, il n'y a qu'une multiplicité de médiations. Il n'y a pas une personne puis, ensuite, une série d'expressions médiées de cette personne (via skype, via un téléphone, via une vidéo...), mais juste une série de personnes médiées - dont la personne "en chair et en os" n'est qu'une manifestation. Cela implique un problème ontologique majeur: quelle est l'essence d'un objet? Est-il possible de penser une pluralité originaire d'essences? C'est la question que je vais me poser lors de mon intervention. http://impec.sciencesconf.org/resource/page/id/25
location ENS de Lyon (Site Descartes), 15 parvis René Descartes, 69342 Lyon, France
Interventions par vidéo-conférence avec les collègues du G3, Montréal (Prof. M. Sinatra) et Bruxelles (Prof. S. van Hooland), avec une présentation sur l’édition en ligne de l’Anthologie Palatine par Prof. M. Vitali-Rosati.
id_event: 12
lang: EN
lang EN
title Interventions par vidéo-conférence avec les collègues du G3, Montréal (Prof. M. Sinatra) et Bruxelles (Prof. S. van Hooland), avec une présentation sur l’édition en ligne de l’Anthologie Palatine par Prof. M. Vitali-Rosati.
short https://www.google.com/calendar/event?eid=cDhjcnRhM2J2NzllNGZsMTlibGt2MjA1MTAgazhucDdtZGp0cHJiNG5qaWhtaHVxcWVhanNAZw
description Interventions par vidéo-conférence avec les collègues du G3, Montréal (Prof. M. Sinatra) et Bruxelles (Prof. S. van Hooland), avec une présentation sur l’édition en ligne de l’Anthologie Palatine par Prof. M. Vitali-Rosati.
location Université de Montréal, 2900 Boulevard Edouard-Montpetit, Montréal, QC H3T 1J4, Canada
Interventions par vidéo-conférence avec les collègues du G3, Montréal (Prof. M. Sinatra) et Bruxelles (Prof. S. van Hooland), avec une présentation sur l’édition en ligne de l’Anthologie Palatine par Prof. M. Vitali-Rosati.
id_event: 12
lang: FR
lang FR
title Interventions par vidéo-conférence avec les collègues du G3, Montréal (Prof. M. Sinatra) et Bruxelles (Prof. S. van Hooland), avec une présentation sur l’édition en ligne de l’Anthologie Palatine par Prof. M. Vitali-Rosati.
short https://www.google.com/calendar/event?eid=cDhjcnRhM2J2NzllNGZsMTlibGt2MjA1MTAgazhucDdtZGp0cHJiNG5qaWhtaHVxcWVhanNAZw
description Interventions par vidéo-conférence avec les collègues du G3, Montréal (Prof. M. Sinatra) et Bruxelles (Prof. S. van Hooland), avec une présentation sur l’édition en ligne de l’Anthologie Palatine par Prof. M. Vitali-Rosati.
location Université de Montréal, 2900 Boulevard Edouard-Montpetit, Montréal, QC H3T 1J4, Canada
Internet est un cheval de Troie - Colloque international
id_event: 13
lang: EN
lang EN
title Internet est un cheval de Troie - Colloque international
short https://www.google.com/calendar/event?eid=N2VjaXVzOTM1cDFuaWowc3JiMnVhOXJyOTggazhucDdtZGp0cHJiNG5qaWhtaHVxcWVhanNAZw
description Communication de Marcello Vitali-Rosati Le papier est numérique, les ordinateurs sont en papier Qu'est-ce que la littérature électronique? -- se demandait en 2007 Katherine Hayles. Peut-on donner une définition de ce que l'on entend avec l'expression "littérature électronique"? À cette question s'en ajoute aujourd'hui une autre : qu'est-ce que la littérature "numérique"? Y a-t-il une différence ou un rapport entre l'électronique et le numérique? Le mot "numérique" est désormais omniprésent dans nos usages et cet adjectif semble, depuis quelques années, avoir remplacé le premier. La thèse que je veux démontrer dans mon intervention est que ce changement d'adjectif cache un changement du statut théorique de l'objet que l'on essaie de définir. Il y a encore quelques années, la définition de la littérature électronique était axée sur les outils utilisés pour produire les œuvres littéraires et les analyses critiques se concentraient alors sur des objets produits avec de nouvelles technologies. Le passage à l'adjectif "numérique" détermine un changement de perception : désormais, on se réfère davantage à un phénomène culturel qu'aux outils technologiques et, dans cette perspective, l'enjeu n'est plus d'étudier les œuvres littéraires produites grâce à l'informatique, mais de comprendre le nouveau statut de la littérature à l'époque du numérique. Dans ce sens, aussi des oeuvres non numériques, publiés sur papier de faon très "traditionnelle" peuvent avoir des caractéristiques numériques. Pour démontrer cette thèse, j'analyserai dans mon intervention un exemple littéraire récent : la trilogie 1984 d'Éric Plamondon. Communication d'Élisabeth Routhier et de Jean-François Thériault [...]
location Université Jean Moulin Lyon 3, 18 Rue Chevreul, 69007 Lyon, France
Internet est un cheval de Troie - Colloque international
id_event: 13
lang: FR
lang FR
title Internet est un cheval de Troie - Colloque international
short https://www.google.com/calendar/event?eid=N2VjaXVzOTM1cDFuaWowc3JiMnVhOXJyOTggazhucDdtZGp0cHJiNG5qaWhtaHVxcWVhanNAZw
description Communication de Marcello Vitali-Rosati Le papier est numérique, les ordinateurs sont en papier Qu'est-ce que la littérature électronique? -- se demandait en 2007 Katherine Hayles. Peut-on donner une définition de ce que l'on entend avec l'expression "littérature électronique"? À cette question s'en ajoute aujourd'hui une autre : qu'est-ce que la littérature "numérique"? Y a-t-il une différence ou un rapport entre l'électronique et le numérique? Le mot "numérique" est désormais omniprésent dans nos usages et cet adjectif semble, depuis quelques années, avoir remplacé le premier. La thèse que je veux démontrer dans mon intervention est que ce changement d'adjectif cache un changement du statut théorique de l'objet que l'on essaie de définir. Il y a encore quelques années, la définition de la littérature électronique était axée sur les outils utilisés pour produire les œuvres littéraires et les analyses critiques se concentraient alors sur des objets produits avec de nouvelles technologies. Le passage à l'adjectif "numérique" détermine un changement de perception : désormais, on se réfère davantage à un phénomène culturel qu'aux outils technologiques et, dans cette perspective, l'enjeu n'est plus d'étudier les œuvres littéraires produites grâce à l'informatique, mais de comprendre le nouveau statut de la littérature à l'époque du numérique. Dans ce sens, aussi des oeuvres non numériques, publiés sur papier de faon très "traditionnelle" peuvent avoir des caractéristiques numériques. Pour démontrer cette thèse, j'analyserai dans mon intervention un exemple littéraire récent : la trilogie 1984 d'Éric Plamondon. Communication d'Élisabeth Routhier et de Jean-François Thériault [...]
location Université Jean Moulin Lyon 3, 18 Rue Chevreul, 69007 Lyon, France
Midi-conférence NT2 UQÀM
id_event: 14
lang: EN
lang EN
title Midi-conférence NT2 UQÀM
short https://www.google.com/calendar/event?eid=ZGo5b2c1b2hscDdmbjQwaXAycmNhMDVha2cgazhucDdtZGp0cHJiNG5qaWhtaHVxcWVhanNAZw
description Les midis-conférences consistent en des communications de chercheurs présentant leur travail et leurs recherches du moment. Sans être tenu.e.s par un thème précis, les chercheurs appartiennent tous et toutes au vaste champ des études sur le numérique ou des humanités numériques.Les midis-conférences visent à faire connaitre l’étendue et la richesse des recherches sur le numérique en convoquant des chercheurs d’autres champs disciplinaires et à constituer un réseau. Les midis-conférences sont ouvertes au public et se tiennent sur l’heure du dîner, entre 12 h 30 et 13 h 30/45. Nous recevons les conférenciers et l’audience dans les locaux du Laboratoire NT2, au B-2300, et nous nous chargeons de la communication. Le Laboratoire NT2 en collaboration avec l’OIC — l’Observatoire de l’Imaginaire Contemporain — Communication de Marcello Vitali-Rosati sur le thème "Écritures numériques et production du réel"
location (vide)
Midi-conférence NT2 UQÀM
id_event: 14
lang: FR
lang FR
title Midi-conférence NT2 UQÀM
short https://www.google.com/calendar/event?eid=ZGo5b2c1b2hscDdmbjQwaXAycmNhMDVha2cgazhucDdtZGp0cHJiNG5qaWhtaHVxcWVhanNAZw
description Les midis-conférences consistent en des communications de chercheurs présentant leur travail et leurs recherches du moment. Sans être tenu.e.s par un thème précis, les chercheurs appartiennent tous et toutes au vaste champ des études sur le numérique ou des humanités numériques.Les midis-conférences visent à faire connaitre l’étendue et la richesse des recherches sur le numérique en convoquant des chercheurs d’autres champs disciplinaires et à constituer un réseau. Les midis-conférences sont ouvertes au public et se tiennent sur l’heure du dîner, entre 12 h 30 et 13 h 30/45. Nous recevons les conférenciers et l’audience dans les locaux du Laboratoire NT2, au B-2300, et nous nous chargeons de la communication. Le Laboratoire NT2 en collaboration avec l’OIC — l’Observatoire de l’Imaginaire Contemporain — Communication de Marcello Vitali-Rosati sur le thème "Écritures numériques et production du réel"
location (vide)
Théolinum
id_event: 15
lang: EN
lang EN
title Théolinum
short https://www.google.com/calendar/event?eid=Y2dxM2djcjNjZ3NtNGI5azZjc200YjlrNzVnamliYjI2OHI2NmI5bGNjcjMwb3BoNjloamVjajQ2ZyBrOG5wN21kanRwcmI0bmppaG1odXFxZWFqc0Bn
description (vide)
location (vide)
Théolinum
id_event: 15
lang: FR
lang FR
title Théolinum
short https://www.google.com/calendar/event?eid=Y2dxM2djcjNjZ3NtNGI5azZjc200YjlrNzVnamliYjI2OHI2NmI5bGNjcjMwb3BoNjloamVjajQ2ZyBrOG5wN21kanRwcmI0bmppaG1odXFxZWFqc0Bn
description (vide)
location (vide)
Grand colloque intermédialité à Montréal "Authentic Artifice / Authentique artifice"
id_event: 16
lang: EN
lang EN
title Grand colloque intermédialité à Montréal "Authentic Artifice / Authentique artifice"
short https://www.google.com/calendar/event?eid=NjhzNDBwOTQxcDNjaTlvcDNxNjVqdXFocm8gazhucDdtZGp0cHJiNG5qaWhtaHVxcWVhanNAZw
description Le colloque « Authentic Artifice / Authentique artifice » propose une réflexion sur les rapports complexes qui lient authenticité et médiation, sur les valeurs et modalités qui leur sont historiquement attachées de même que celles qui sont les leurs aujourd'hui. Le titre paradoxal de ce colloque, « Authentic Artifice / Authentique artifice », en est l’expression. Il invite à un questionnement sur les systèmes d’oppositions qui déterminent encore, pour une bonne part, notre approche des pratiques médiatiques – ce qui, d’un point de vue intermédial, inclut les pratiques artistiques, littéraires et, plus globalement, communicationnelles. Ainsi, alors que les technologies interviennent dans tous les aspects de la vie quotidienne et qu'elles s'insinuent à l'intérieur même du corps humain, notre culture reste étrangement hantée par une certaine conception de l’authenticité qui s’appuie sur une mythologie de la présence. Cette présence peut être comprise comme une convergence du temps et de l'espace, comme un partage de l'ici et du maintenant. Elle serait la marque de l'authenticité, elle assumerait une sorte de valeur morale, insaisissable et pourtant très claire pour tous. La présence serait du côté de l'immédiateté, de la naturalité, de la vérité. Cette réflexion est organisée en fonction des quatre axes suivants : 1. Perspectives théoriques et historiques : analyses intermédiales des discours sur l’authenticité et sur la médiation. Quels sont les fondements philosophiques, moraux, socio-économiques de la pensée de la présence et de l’authenticité ? Quels systèmes interprétatifs sont mobilisés ? Quelles différentes idéologies peut-on identifier ? 2. Perspectives dynamiques : la question de l’authenticité et le passage du paradigme représentationnel au paradigme performatif. Quelles sont les alternatives théoriques aux oppositions entre médiation et immédiateté ? 3. Perspectives esthétiques : les manifestations de la présence et les modalités de la médiation. Analyse d’expériences artistiques ou de pratiques esthétiques qui adoptent ou défient l’idéologie de l’authenticité : de l’emploi des filtres dans les images numériques ou les enregistrements sonores, à l’hypermediateté (hypermediacy) et aux différents d’artifices qui tendent à se montrer ou à s’effacer. 4. Perspectives magiques : les spectacles modernes de magie, ou « arts trompeurs », qui apparaissent dans la deuxième moitié du XIXe siècle grâce aux progrès de la technologie et continuent d’attirer les foules aujourd’hui, relèvent des perspectives esthétiques mais présentent un cas si extrême d’authenticité de l’artifice qu’un axe leur est consacré. Ces spectacles, fondés sur l'artifice de l'illusion, misent sur la « vérité de l'expérience » et sur le paradoxe du spectacle d’une médiation qui se dérobe toujours au regard du spectateur.
location Université de Montréal, Montréal, Canada
Grand colloque intermédialité à Montréal "Authentic Artifice / Authentique artifice"
id_event: 16
lang: FR
lang FR
title Grand colloque intermédialité à Montréal "Authentic Artifice / Authentique artifice"
short https://www.google.com/calendar/event?eid=NjhzNDBwOTQxcDNjaTlvcDNxNjVqdXFocm8gazhucDdtZGp0cHJiNG5qaWhtaHVxcWVhanNAZw
description Le colloque « Authentic Artifice / Authentique artifice » propose une réflexion sur les rapports complexes qui lient authenticité et médiation, sur les valeurs et modalités qui leur sont historiquement attachées de même que celles qui sont les leurs aujourd'hui. Le titre paradoxal de ce colloque, « Authentic Artifice / Authentique artifice », en est l’expression. Il invite à un questionnement sur les systèmes d’oppositions qui déterminent encore, pour une bonne part, notre approche des pratiques médiatiques – ce qui, d’un point de vue intermédial, inclut les pratiques artistiques, littéraires et, plus globalement, communicationnelles. Ainsi, alors que les technologies interviennent dans tous les aspects de la vie quotidienne et qu'elles s'insinuent à l'intérieur même du corps humain, notre culture reste étrangement hantée par une certaine conception de l’authenticité qui s’appuie sur une mythologie de la présence. Cette présence peut être comprise comme une convergence du temps et de l'espace, comme un partage de l'ici et du maintenant. Elle serait la marque de l'authenticité, elle assumerait une sorte de valeur morale, insaisissable et pourtant très claire pour tous. La présence serait du côté de l'immédiateté, de la naturalité, de la vérité. Cette réflexion est organisée en fonction des quatre axes suivants : 1. Perspectives théoriques et historiques : analyses intermédiales des discours sur l’authenticité et sur la médiation. Quels sont les fondements philosophiques, moraux, socio-économiques de la pensée de la présence et de l’authenticité ? Quels systèmes interprétatifs sont mobilisés ? Quelles différentes idéologies peut-on identifier ? 2. Perspectives dynamiques : la question de l’authenticité et le passage du paradigme représentationnel au paradigme performatif. Quelles sont les alternatives théoriques aux oppositions entre médiation et immédiateté ? 3. Perspectives esthétiques : les manifestations de la présence et les modalités de la médiation. Analyse d’expériences artistiques ou de pratiques esthétiques qui adoptent ou défient l’idéologie de l’authenticité : de l’emploi des filtres dans les images numériques ou les enregistrements sonores, à l’hypermediateté (hypermediacy) et aux différents d’artifices qui tendent à se montrer ou à s’effacer. 4. Perspectives magiques : les spectacles modernes de magie, ou « arts trompeurs », qui apparaissent dans la deuxième moitié du XIXe siècle grâce aux progrès de la technologie et continuent d’attirer les foules aujourd’hui, relèvent des perspectives esthétiques mais présentent un cas si extrême d’authenticité de l’artifice qu’un axe leur est consacré. Ces spectacles, fondés sur l'artifice de l'illusion, misent sur la « vérité de l'expérience » et sur le paradoxe du spectacle d’une médiation qui se dérobe toujours au regard du spectateur.
location Université de Montréal, Montréal, Canada
Conférence de Ray Siemens "Editing As We Imagine It To Be: A Praxis-Based Approach"
id_event: 17
lang: EN
lang EN
title Conférence de Ray Siemens "Editing As We Imagine It To Be: A Praxis-Based Approach"
short https://www.google.com/calendar/event?eid=YTczNjBocjg4aWdqdmZrbGVvY3ZwNWdybG8gazhucDdtZGp0cHJiNG5qaWhtaHVxcWVhanNAZw
description (vide)
location C-2059, Pavillon Lionel-Groulx, Rue Jean-Brillant, Montréal, QC, Canada
Conférence de Ray Siemens "Editing As We Imagine It To Be: A Praxis-Based Approach"
id_event: 17
lang: FR
lang FR
title Conférence de Ray Siemens "Editing As We Imagine It To Be: A Praxis-Based Approach"
short https://www.google.com/calendar/event?eid=YTczNjBocjg4aWdqdmZrbGVvY3ZwNWdybG8gazhucDdtZGp0cHJiNG5qaWhtaHVxcWVhanNAZw
description (vide)
location C-2059, Pavillon Lionel-Groulx, Rue Jean-Brillant, Montréal, QC, Canada
Atelier sur les éditions critiques en contexte numérique
id_event: 18
lang: EN
lang EN
title Atelier sur les éditions critiques en contexte numérique
short https://www.google.com/calendar/event?eid=ZXVrMms0a2VpcW8zbTZzMTAzaG10OXRzOGMgazhucDdtZGp0cHJiNG5qaWhtaHVxcWVhanNAZw
description avec la participation de Stéfan Sinclair (McGill U), Philippe Langlais (Informatique, U de Montréal), Joyce Boro et Jennifer Drouin (DLMO, U de Montréal) et Javier Rubiera (DLMO, U de Montréal)
location C-2059, Pavillon Lionel-Groulx, Rue Jean-Brillant, Montréal, QC, Canada
Atelier sur les éditions critiques en contexte numérique
id_event: 18
lang: FR
lang FR
title Atelier sur les éditions critiques en contexte numérique
short https://www.google.com/calendar/event?eid=ZXVrMms0a2VpcW8zbTZzMTAzaG10OXRzOGMgazhucDdtZGp0cHJiNG5qaWhtaHVxcWVhanNAZw
description avec la participation de Stéfan Sinclair (McGill U), Philippe Langlais (Informatique, U de Montréal), Joyce Boro et Jennifer Drouin (DLMO, U de Montréal) et Javier Rubiera (DLMO, U de Montréal)
location C-2059, Pavillon Lionel-Groulx, Rue Jean-Brillant, Montréal, QC, Canada
Lancement conjoint Chaire de recherche du Canada sur les écritures numériques et Chaire de recherche du Canada en études cinématographiques et médiatiques
id_event: 19
lang: EN
lang EN
title Lancement conjoint Chaire de recherche du Canada sur les écritures numériques et Chaire de recherche du Canada en études cinématographiques et médiatiques
short https://www.google.com/calendar/event?eid=bjVpZjYwNWJyMzhuMG91Nm1uZGZ2dmMwZm8gazhucDdtZGp0cHJiNG5qaWhtaHVxcWVhanNAZw
description (vide)
location Carrefour des arts et des sciences (salle C-2081), Pavillon Lionel-Groulx, Rue Jean-Brillant, Montréal, QC, Canada
Lancement conjoint Chaire de recherche du Canada sur les écritures numériques et Chaire de recherche du Canada en études cinématographiques et médiatiques
id_event: 19
lang: FR
lang FR
title Lancement conjoint Chaire de recherche du Canada sur les écritures numériques et Chaire de recherche du Canada en études cinématographiques et médiatiques
short https://www.google.com/calendar/event?eid=bjVpZjYwNWJyMzhuMG91Nm1uZGZ2dmMwZm8gazhucDdtZGp0cHJiNG5qaWhtaHVxcWVhanNAZw
description (vide)
location Carrefour des arts et des sciences (salle C-2081), Pavillon Lionel-Groulx, Rue Jean-Brillant, Montréal, QC, Canada
Conférence de Dominique Boullier - Les sciences sociales affectées par le Big Data
id_event: 20
lang: EN
lang EN
title Conférence de Dominique Boullier - Les sciences sociales affectées par le Big Data
short https://www.google.com/calendar/event?eid=aWNqbDlpM2dxM29pZWFhbmdoOGNxMHJpcW8gazhucDdtZGp0cHJiNG5qaWhtaHVxcWVhanNAZw
description Conférence de Dominique Boullier (Sciences Po – Paris) organisée dans le cadre de la Chaire LexUM Le Big Data et les méthodes du machine learning qui lui sont associées permettent d’amplifier le travail ordinaire des sciences sociales (notamment en volume et en variété) mais s’y ajoutent la vélocité qui permet un suivi inédit de traces numériques élémentaires à haute fréquence ainsi que leur exploration à l’aide de corrélations testées sans a priori dans une démarche inductive. Les sciences sociales sont désormais contraintes d’inventer les nouvelles conventions qui permettraient à la fois de constituer un cadre scientifique pour ces explorations et de contester l’hégémonie croissante des plates-formes souveraines sur la production, la captation, le traitement et l’analyse de ces traces. Des exemples précis seront présentés concernant l’étude d’événements et les traitements possibles de données Twitter et de données de géolocalisation notamment. Dominique Boullier est directeur du Social Media Lab de l’École polytechnique fédérale de Lausanne (EPFL), en Suisse.
location Laboratoire de cyberjustice (B-2215), 3200 Jean Brillant, Université de Montréal
Conférence de Dominique Boullier - Les sciences sociales affectées par le Big Data
id_event: 20
lang: FR
lang FR
title Conférence de Dominique Boullier - Les sciences sociales affectées par le Big Data
short https://www.google.com/calendar/event?eid=aWNqbDlpM2dxM29pZWFhbmdoOGNxMHJpcW8gazhucDdtZGp0cHJiNG5qaWhtaHVxcWVhanNAZw
description Conférence de Dominique Boullier (Sciences Po – Paris) organisée dans le cadre de la Chaire LexUM Le Big Data et les méthodes du machine learning qui lui sont associées permettent d’amplifier le travail ordinaire des sciences sociales (notamment en volume et en variété) mais s’y ajoutent la vélocité qui permet un suivi inédit de traces numériques élémentaires à haute fréquence ainsi que leur exploration à l’aide de corrélations testées sans a priori dans une démarche inductive. Les sciences sociales sont désormais contraintes d’inventer les nouvelles conventions qui permettraient à la fois de constituer un cadre scientifique pour ces explorations et de contester l’hégémonie croissante des plates-formes souveraines sur la production, la captation, le traitement et l’analyse de ces traces. Des exemples précis seront présentés concernant l’étude d’événements et les traitements possibles de données Twitter et de données de géolocalisation notamment. Dominique Boullier est directeur du Social Media Lab de l’École polytechnique fédérale de Lausanne (EPFL), en Suisse.
location Laboratoire de cyberjustice (B-2215), 3200 Jean Brillant, Université de Montréal
Conférence Dominic Cardon - Politique des algorithmes : quatre familles de métriques de l'information sur le web
id_event: 21
lang: EN
lang EN
title Conférence Dominic Cardon - Politique des algorithmes : quatre familles de métriques de l'information sur le web
short https://www.google.com/calendar/event?eid=cjBkZzQxNjlmNDNnM3BudG5taDVubjR2bDAgazhucDdtZGp0cHJiNG5qaWhtaHVxcWVhanNAZw
description (vide)
location (vide)
Conférence Dominic Cardon - Politique des algorithmes : quatre familles de métriques de l'information sur le web
id_event: 21
lang: FR
lang FR
title Conférence Dominic Cardon - Politique des algorithmes : quatre familles de métriques de l'information sur le web
short https://www.google.com/calendar/event?eid=cjBkZzQxNjlmNDNnM3BudG5taDVubjR2bDAgazhucDdtZGp0cHJiNG5qaWhtaHVxcWVhanNAZw
description (vide)
location (vide)
Raphaël Mouren - Bibliothèques de recherche et fonds patrimoniaux aujourd’hui et demain, après la numérisation: la bibliothèque Warburg et autres exemples
id_event: 22
lang: EN
lang EN
title Raphaël Mouren - Bibliothèques de recherche et fonds patrimoniaux aujourd’hui et demain, après la numérisation: la bibliothèque Warburg et autres exemples
short https://www.google.com/calendar/event?eid=OTlwaW83NmQxYmVlNHNzZHZsOTdwZDQ1bHMgazhucDdtZGp0cHJiNG5qaWhtaHVxcWVhanNAZw
description Spécialiste en histoire de l'édition et des bibliothèques, Raphaële Mouren est Directrice de la bibliothèque de l’Institut Warburg et Reader de l’Université de Londres. Sa conférence s'adresse autant aux étudiants et chercheurs en bibliothéconomie, qu'à ceux intéressés par le tournant numérique, l'histoire du livre ou la tradition warburgienne. Centre de recherche intermédiales sur les arts, les lettres et les techniques (CRIalt) IRTG Diversity et Centre canadien d'études allemandes et européennes (CCEAE) avec le soutien de: Département d'histoire de l'art et d'études cinématographiques Département de littératures et de langues du monde contact : crialt.informations@gmail.com
location Université de Montréal – Carrefour des arts et sciences - salle C-2059
Raphaël Mouren - Bibliothèques de recherche et fonds patrimoniaux aujourd’hui et demain, après la numérisation: la bibliothèque Warburg et autres exemples
id_event: 22
lang: FR
lang FR
title Raphaël Mouren - Bibliothèques de recherche et fonds patrimoniaux aujourd’hui et demain, après la numérisation: la bibliothèque Warburg et autres exemples
short https://www.google.com/calendar/event?eid=OTlwaW83NmQxYmVlNHNzZHZsOTdwZDQ1bHMgazhucDdtZGp0cHJiNG5qaWhtaHVxcWVhanNAZw
description Spécialiste en histoire de l'édition et des bibliothèques, Raphaële Mouren est Directrice de la bibliothèque de l’Institut Warburg et Reader de l’Université de Londres. Sa conférence s'adresse autant aux étudiants et chercheurs en bibliothéconomie, qu'à ceux intéressés par le tournant numérique, l'histoire du livre ou la tradition warburgienne. Centre de recherche intermédiales sur les arts, les lettres et les techniques (CRIalt) IRTG Diversity et Centre canadien d'études allemandes et européennes (CCEAE) avec le soutien de: Département d'histoire de l'art et d'études cinématographiques Département de littératures et de langues du monde contact : crialt.informations@gmail.com
location Université de Montréal – Carrefour des arts et sciences - salle C-2059
Conférence de Francesco Casseti "Instances cinéphobiques dans la culture cinématographique des premiers temps"
id_event: 23
lang: EN
lang EN
title Conférence de Francesco Casseti "Instances cinéphobiques dans la culture cinématographique des premiers temps"
short https://www.google.com/calendar/event?eid=ZXFwZG9yajlmcTdqcTd0cWdlM3A0M2RlbXMgazhucDdtZGp0cHJiNG5qaWhtaHVxcWVhanNAZw
description Première grande conférence de la Chaire de recherche du Canada en études cinématographiques et médiatiques.
location C-2059, pavillon Lionel-Groulx, Université de Montréal
Conférence de Francesco Casseti "Instances cinéphobiques dans la culture cinématographique des premiers temps"
id_event: 23
lang: FR
lang FR
title Conférence de Francesco Casseti "Instances cinéphobiques dans la culture cinématographique des premiers temps"
short https://www.google.com/calendar/event?eid=ZXFwZG9yajlmcTdqcTd0cWdlM3A0M2RlbXMgazhucDdtZGp0cHJiNG5qaWhtaHVxcWVhanNAZw
description Première grande conférence de la Chaire de recherche du Canada en études cinématographiques et médiatiques.
location C-2059, pavillon Lionel-Groulx, Université de Montréal
Un verre derrière l'écran - fundi, l'amour aux enchères !
id_event: 24
lang: EN
lang EN
title Un verre derrière l'écran - fundi, l'amour aux enchères !
short https://www.google.com/calendar/event?eid=MWR2MzFqaDVicWhuZXQwMGcyYW9udnFtc3MgazhucDdtZGp0cHJiNG5qaWhtaHVxcWVhanNAZw
description Un Verre Derrière l'Écran, rendez-vous proposé par l'école HETIC, invite l'équipe de Fundi, application de rencontres exclusives. Responsable scientifique et coordinateur : Peppe Cavallari -Enseignant de Philosophie et Internet à Hétic
location La Gaîté lyrique, 3bis Rue Papin, 75003 Paris, France
Un verre derrière l'écran - fundi, l'amour aux enchères !
id_event: 24
lang: FR
lang FR
title Un verre derrière l'écran - fundi, l'amour aux enchères !
short https://www.google.com/calendar/event?eid=MWR2MzFqaDVicWhuZXQwMGcyYW9udnFtc3MgazhucDdtZGp0cHJiNG5qaWhtaHVxcWVhanNAZw
description Un Verre Derrière l'Écran, rendez-vous proposé par l'école HETIC, invite l'équipe de Fundi, application de rencontres exclusives. Responsable scientifique et coordinateur : Peppe Cavallari -Enseignant de Philosophie et Internet à Hétic
location La Gaîté lyrique, 3bis Rue Papin, 75003 Paris, France
Séminaire Écritures numériques et éditorialisation - Atelier de clôture
id_event: 25
lang: EN
lang EN
title Séminaire Écritures numériques et éditorialisation - Atelier de clôture
short https://www.google.com/calendar/event?eid=NjkwMTlnNHRpbWJkamNjOWUxdnIwMHUwZ2sgazhucDdtZGp0cHJiNG5qaWhtaHVxcWVhanNAZw
description Organisation : Jérôme Valluy Cette session, sous forme d’atelier, reprendra les thématiques et les questions traitées lors des huit séances précédentes, pour réinterroger leurs enjeux et tenter de dégager quelques éléments de réponses et axes tendanciels. L’éditorialisation comme concept éclairant certains aspects de la culture numérique, pourrait souffrir d’une faiblesse liée à son emploi au singulier si celui-ci contraignait à croire à l’homogénéité ou à l’unicité de cette culture. Le passage séculaire des sociétés traditionnelles, territorialisées, au sociétés contemporaines industrialisées s’est accompagné d’un long processus de sectorisation, corollaire d’une déterritorialisation des rapports sociaux observée dans les humanités classiques et les sciences humaines naissances dès la fin du 19ème siècle. Depuis lors ces "secteurs" socio-professionnels mais aussi cognitifs et culturels se sont imposés comme un cadre ordinaire de construction des identités personnelles et collectives, de communication entre les individus et groupes sociaux et d’imputation des temps de vie les plus importants (activités professionnelles, loisirs..). D’une certaine manière, chacun-e vit davantage dans un secteur que dans un territoire et, corrélativement, chacun-e s’identifie, aujourd’hui davantage qu’aux siècles antérieurs, par son métier ou sa formation (ou ses participations) que par son lieu de naissance. Ces secteurs se sont reflétés dans le champ de la connaissance relative aux humanités et aux "sciences" naissantes dans le cours du 19ème siècle, par la construction de "disciplines" qui à la fin du 20ème structurent fortement l’organisation éditoriale des connaissances, celle des formations initiales et continues, celle des institutions de la culture et du marché. Ce phénomène historique de sectorisation a conduit l’anthropologie à dépasser depuis longtemps, dans l’analyse des faits culturels, l’indexation de la culture au seul territoire, même érigé en nation. Des sous-cultures sont distinguées : culturelles professionnelles, cultures d’organisations, cultures disciplinaires, cultures de classes, cultures générationnelles, cultures diasporiques, etc. Le tournant numérique, par sa fulgurante ampleur, pourrait laisser croire à une soudaine dissolution de cette mosaïque culturelle dans la vaste étendue d’une "culture numérique", homogène, planétaire ou linguistique, passant par l’Internet et le Web. Dans cette perspective, l’éditorialisation numérique sous ses multiples aspects tendanciels - processuelle, performative, ontologique, collective... - serait-elle même homogène au moins en tant que dépendant davantage des cadres cognitifs et expressifs induits par les dispositifs technologiques et par des comportements sociaux induits par ces dispositifs, que par les structures sociétales sédimentées depuis plus de deux siècles. Ce singulier ne serait-il pas une facilité de la pensée inclinant à une simplification du monde pour réduire la charge de travail analytique et interprétatif qu’impose toute prise de conscience de la diversité ? Ou faut-il distinguer des "cultures numériques" et par suite des formes d’éditorialisation numérique qui seraient spécifiques à chacune ? Et dans ce cas, quels segments traversent l’éditorialisation numérique, l’écriture numérique et, partant, la culture numérique ? Les mêmes "secteurs" qu’autrefois ou bien de nouveaux principes de segmentation qui seraient alors l’un des traits spécifiques à cette culture numérique ?
location salle 8076, Pavillon Lionel-Groulx, 3150 Rue Jean-Brillant, Montréal, QC H3T 1N8, Canada
Séminaire Écritures numériques et éditorialisation - Atelier de clôture
id_event: 25
lang: FR
lang FR
title Séminaire Écritures numériques et éditorialisation - Atelier de clôture
short https://www.google.com/calendar/event?eid=NjkwMTlnNHRpbWJkamNjOWUxdnIwMHUwZ2sgazhucDdtZGp0cHJiNG5qaWhtaHVxcWVhanNAZw
description Organisation : Jérôme Valluy Cette session, sous forme d’atelier, reprendra les thématiques et les questions traitées lors des huit séances précédentes, pour réinterroger leurs enjeux et tenter de dégager quelques éléments de réponses et axes tendanciels. L’éditorialisation comme concept éclairant certains aspects de la culture numérique, pourrait souffrir d’une faiblesse liée à son emploi au singulier si celui-ci contraignait à croire à l’homogénéité ou à l’unicité de cette culture. Le passage séculaire des sociétés traditionnelles, territorialisées, au sociétés contemporaines industrialisées s’est accompagné d’un long processus de sectorisation, corollaire d’une déterritorialisation des rapports sociaux observée dans les humanités classiques et les sciences humaines naissances dès la fin du 19ème siècle. Depuis lors ces "secteurs" socio-professionnels mais aussi cognitifs et culturels se sont imposés comme un cadre ordinaire de construction des identités personnelles et collectives, de communication entre les individus et groupes sociaux et d’imputation des temps de vie les plus importants (activités professionnelles, loisirs..). D’une certaine manière, chacun-e vit davantage dans un secteur que dans un territoire et, corrélativement, chacun-e s’identifie, aujourd’hui davantage qu’aux siècles antérieurs, par son métier ou sa formation (ou ses participations) que par son lieu de naissance. Ces secteurs se sont reflétés dans le champ de la connaissance relative aux humanités et aux "sciences" naissantes dans le cours du 19ème siècle, par la construction de "disciplines" qui à la fin du 20ème structurent fortement l’organisation éditoriale des connaissances, celle des formations initiales et continues, celle des institutions de la culture et du marché. Ce phénomène historique de sectorisation a conduit l’anthropologie à dépasser depuis longtemps, dans l’analyse des faits culturels, l’indexation de la culture au seul territoire, même érigé en nation. Des sous-cultures sont distinguées : culturelles professionnelles, cultures d’organisations, cultures disciplinaires, cultures de classes, cultures générationnelles, cultures diasporiques, etc. Le tournant numérique, par sa fulgurante ampleur, pourrait laisser croire à une soudaine dissolution de cette mosaïque culturelle dans la vaste étendue d’une "culture numérique", homogène, planétaire ou linguistique, passant par l’Internet et le Web. Dans cette perspective, l’éditorialisation numérique sous ses multiples aspects tendanciels - processuelle, performative, ontologique, collective... - serait-elle même homogène au moins en tant que dépendant davantage des cadres cognitifs et expressifs induits par les dispositifs technologiques et par des comportements sociaux induits par ces dispositifs, que par les structures sociétales sédimentées depuis plus de deux siècles. Ce singulier ne serait-il pas une facilité de la pensée inclinant à une simplification du monde pour réduire la charge de travail analytique et interprétatif qu’impose toute prise de conscience de la diversité ? Ou faut-il distinguer des "cultures numériques" et par suite des formes d’éditorialisation numérique qui seraient spécifiques à chacune ? Et dans ce cas, quels segments traversent l’éditorialisation numérique, l’écriture numérique et, partant, la culture numérique ? Les mêmes "secteurs" qu’autrefois ou bien de nouveaux principes de segmentation qui seraient alors l’un des traits spécifiques à cette culture numérique ?
location salle 8076, Pavillon Lionel-Groulx, 3150 Rue Jean-Brillant, Montréal, QC H3T 1N8, Canada
colloque substance
id_event: 26
lang: EN
lang EN
title colloque substance
short https://www.google.com/calendar/event?eid=MjdnNzR1ZTY4ZXNtZ2MyaTZ1NDdsODBjYmcgazhucDdtZGp0cHJiNG5qaWhtaHVxcWVhanNAZw
description (vide)
location (vide)
colloque substance
id_event: 26
lang: FR
lang FR
title colloque substance
short https://www.google.com/calendar/event?eid=MjdnNzR1ZTY4ZXNtZ2MyaTZ1NDdsODBjYmcgazhucDdtZGp0cHJiNG5qaWhtaHVxcWVhanNAZw
description (vide)
location (vide)
Hélène Machinal - Séries TV et figures mythiques: résurgence de la fiction populaire
id_event: 27
lang: EN
lang EN
title Hélène Machinal - Séries TV et figures mythiques: résurgence de la fiction populaire
short https://www.google.com/calendar/event?eid=MzU3OHVtdm1hMW52ZzNndWUydDdyMG12c2MgazhucDdtZGp0cHJiNG5qaWhtaHVxcWVhanNAZw
description (vide)
location C-8111, Pavillon Lionel-Groulx, 3150 rue Jean-Brillant, Montréal, QC, Canada
Hélène Machinal - Séries TV et figures mythiques: résurgence de la fiction populaire
id_event: 27
lang: FR
lang FR
title Hélène Machinal - Séries TV et figures mythiques: résurgence de la fiction populaire
short https://www.google.com/calendar/event?eid=MzU3OHVtdm1hMW52ZzNndWUydDdyMG12c2MgazhucDdtZGp0cHJiNG5qaWhtaHVxcWVhanNAZw
description (vide)
location C-8111, Pavillon Lionel-Groulx, 3150 rue Jean-Brillant, Montréal, QC, Canada
Conférence Transmediations
id_event: 28
lang: EN
lang EN
title Conférence Transmediations
short https://www.google.com/calendar/event?eid=aWRubGk0Z3A2N2o5dGE1N2Ewb3FrYWI0cTggazhucDdtZGp0cHJiNG5qaWhtaHVxcWVhanNAZw
description Space and Transmediality : The Transcanadian Highway as a mediating conjuncture par Marcello Vitali-Rosati et Servanne Monjour (UdeM) ; Space as a mediating conjuncture par Marcello Vitali-Rosati ; The Transcanadian Highway : an anamorphic construction par Servanne Monjour.
location Linnæus University, campus Växjö, Suède
Conférence Transmediations
id_event: 28
lang: FR
lang FR
title Conférence Transmediations
short https://www.google.com/calendar/event?eid=aWRubGk0Z3A2N2o5dGE1N2Ewb3FrYWI0cTggazhucDdtZGp0cHJiNG5qaWhtaHVxcWVhanNAZw
description Space and Transmediality : The Transcanadian Highway as a mediating conjuncture par Marcello Vitali-Rosati et Servanne Monjour (UdeM) ; Space as a mediating conjuncture par Marcello Vitali-Rosati ; The Transcanadian Highway : an anamorphic construction par Servanne Monjour.
location Linnæus University, campus Växjö, Suède
Salon des revues
id_event: 29
lang: EN
lang EN
title Salon des revues
short https://www.google.com/calendar/event?eid=MXNqbmc0bDI0NTNza2J1MzBtZTBpaGE0NjQgazhucDdtZGp0cHJiNG5qaWhtaHVxcWVhanNAZw
description Sens public s’est donné pour objet une analyse théorique, philosophique et politique des changements des espaces publics dans notre société contemporaine. L’objectif de la revue est de proposer des analyses scientifiques approfondies capables de décrypter les phénomènes sociologiques et politiques qui caractérisent le monde globalisé. La dimension numérique de la culture contemporaine, avec l’apparition de nouveaux réseaux intellectuels et de nouvelles formes de production et de diffusion du savoir, est interrogée de façon systématique dans nos articles. Pour mener à bien sa mission, Sens public a fait le choix d’une perspective transdisciplinaire, favorisant des approches hybrides tout en garantissant leur rigueur scientifique. La revue comble un besoin majeur en offrant à des chercheurs qui travaillent à la jonction de plusieurs disciplines un espace d’expression et de diffusion qui jusque-là faisait dans l’ensemble défaut. Cet espace transdisciplinaire est par ailleurs indispensable à l’étude de la culture numérique émergente, qui appelle une pensée multidisciplinaire. 13h30-14h30 Salle Jacques Sivan « De l’écriture au balisage : repenser la chaîne éditoriale des revues savantes ». Bien que fondamentale en vue d’une diffusion numérique, la structuration des documents et leur balisage sont actuellement reportés à la fin du processus éditorial, quand en réalité ceux-ci devraient être envisagés dès la production. Pour y remédier, l’équipe de la Chaire de recherche du Canada (CRC) sur les Écritures numériques, en collaboration avec Érudit, développe l’éditeur de texte Stylo, afin de remettre dans les mains des chercheurs la gestion du balisage en partant de leurs compétences, qui sont sémantiques plutôt que graphiques. Cette table ronde sera l’occasion de présenter Stylo et de débattre, avec l’ensemble des acteurs de la chaîne éditoriale actuelle – chercheurs, éditeurs, diffuseurs – des enjeux du travail de balisage. Avec Tanja Niemman, directrice d’Érudit et, tous trois de l’Université de Montréal, Marcello Vitali-Rosati, directeur de Sens public et titulaire de la CRC sur les Écritures numériques, Servanne Monjour, coordonnatrice de la revue Sens public, Emmanuel Château, Professeur- adjoint en muséologie numérique.
location Halle des Blanc Manteaux, 48 Rue Vieille du Temple, 75004, Paris, France
Salon des revues
id_event: 29
lang: FR
lang FR
title Salon des revues
short https://www.google.com/calendar/event?eid=MXNqbmc0bDI0NTNza2J1MzBtZTBpaGE0NjQgazhucDdtZGp0cHJiNG5qaWhtaHVxcWVhanNAZw
description Sens public s’est donné pour objet une analyse théorique, philosophique et politique des changements des espaces publics dans notre société contemporaine. L’objectif de la revue est de proposer des analyses scientifiques approfondies capables de décrypter les phénomènes sociologiques et politiques qui caractérisent le monde globalisé. La dimension numérique de la culture contemporaine, avec l’apparition de nouveaux réseaux intellectuels et de nouvelles formes de production et de diffusion du savoir, est interrogée de façon systématique dans nos articles. Pour mener à bien sa mission, Sens public a fait le choix d’une perspective transdisciplinaire, favorisant des approches hybrides tout en garantissant leur rigueur scientifique. La revue comble un besoin majeur en offrant à des chercheurs qui travaillent à la jonction de plusieurs disciplines un espace d’expression et de diffusion qui jusque-là faisait dans l’ensemble défaut. Cet espace transdisciplinaire est par ailleurs indispensable à l’étude de la culture numérique émergente, qui appelle une pensée multidisciplinaire. 13h30-14h30 Salle Jacques Sivan « De l’écriture au balisage : repenser la chaîne éditoriale des revues savantes ». Bien que fondamentale en vue d’une diffusion numérique, la structuration des documents et leur balisage sont actuellement reportés à la fin du processus éditorial, quand en réalité ceux-ci devraient être envisagés dès la production. Pour y remédier, l’équipe de la Chaire de recherche du Canada (CRC) sur les Écritures numériques, en collaboration avec Érudit, développe l’éditeur de texte Stylo, afin de remettre dans les mains des chercheurs la gestion du balisage en partant de leurs compétences, qui sont sémantiques plutôt que graphiques. Cette table ronde sera l’occasion de présenter Stylo et de débattre, avec l’ensemble des acteurs de la chaîne éditoriale actuelle – chercheurs, éditeurs, diffuseurs – des enjeux du travail de balisage. Avec Tanja Niemman, directrice d’Érudit et, tous trois de l’Université de Montréal, Marcello Vitali-Rosati, directeur de Sens public et titulaire de la CRC sur les Écritures numériques, Servanne Monjour, coordonnatrice de la revue Sens public, Emmanuel Château, Professeur- adjoint en muséologie numérique.
location Halle des Blanc Manteaux, 48 Rue Vieille du Temple, 75004, Paris, France
Nt2 repertoire sm mvr
id_event: 30
lang: EN
lang EN
title Nt2 repertoire sm mvr
short https://www.google.com/calendar/event?eid=XzZ0MzM0Y2kyNmwwamViYTY4Y3IzYWI5azZvb2s0YjlvNjBxazZiOW42b3AzMmQ5bTg1MzNnZTI2OGsgazhucDdtZGp0cHJiNG5qaWhtaHVxcWVhanNAZw
description (vide)
location (vide)
Nt2 repertoire sm mvr
id_event: 30
lang: FR
lang FR
title Nt2 repertoire sm mvr
short https://www.google.com/calendar/event?eid=XzZ0MzM0Y2kyNmwwamViYTY4Y3IzYWI5azZvb2s0YjlvNjBxazZiOW42b3AzMmQ5bTg1MzNnZTI2OGsgazhucDdtZGp0cHJiNG5qaWhtaHVxcWVhanNAZw
description (vide)
location (vide)
3e Tribune des étudiant-e-s en Littérature comparée
id_event: 31
lang: EN
lang EN
title 3e Tribune des étudiant-e-s en Littérature comparée
short https://www.google.com/calendar/event?eid=N3J1aGpubzd1cWxoOW9iOTBpMzFpaDhjNjAgazhucDdtZGp0cHJiNG5qaWhtaHVxcWVhanNAZw
description La CRC sur les écritures numériques est heureuse de soutenir la Tribune des étudiant-e-s en littérature comparée. La Tribune des étudiant-e-s en littérature comparée est un espace de rencontre permettant aux étudiant-e-s de deuxième et troisième cycles de partager leurs projets de recherche tout en réfléchissant aux enjeux de leur discipline. Les premières rencontres, à Montréal en janvier 2015 et à Toronto en octobre 2015, ont réuni des étudiant-e-s de huit universités, qui ont présenté leurs recherches et leurs créations en français et en anglais, dans des formats variés et selon des approches de tout genre. La dernière rencontre, à Toronto, a donné lieu à la création d’un fanzine qui sera bientôt disponible. Pour sa troisième édition, qui se tiendra à l’Université de Montréal le 28 octobre 2016, la Tribune encourage les étudiant-e-s comparatistes à présenter leurs projets dans un format original et concis, afin de promouvoir les échanges, les débats et les discussions. La Tribune est un lieu privilégié pour venir tester des modes de présentation non conventionnels, et pour se questionner sur le développement de sa thèse, de son mémoire ou d’autres projets parallèles. Programme 8h30 - Café et accueil des participant-e-s 9h00 - Mot de bienvenue Introduction par les organisateurs et mot de bienvenue par Amaryll Chanady, directrice du département de Littératures et de langues du monde de l’Université de Montréal 9h15-10h15 : Session 1 Modératrice : Julie Tremblay-Devirieux (UdeM) Erik Stout (UdeM), Pérégrinations d’un comparatiste montréalais Amelia Bailey (UofT), Intersextuality: The Subversive Female Subject Alessandra Ballotti (Université Haute-Alsace de Mulhouse), L’apprentissage problématique : le roman de formation d’échec italien et nordique - Pause - 10h30-11h30 : Session 2 Modératrice : Paula Karger (UofT) Sebastian Schuller (Ludwig-Maximilians-University Munich), Literature of/ and Revolution. The Aesthetic of Marxism or: Literature as Production Élise Couture-Grondin (UofT), Projets pour la justice dans les récits des femmes autochtones Joseph Klemens (Puerto Rico / UofT), The Authority of the Father in Franz Kafka’s “Das Urteil” and Virgilio Piñera’s "La carne de René" - Pause - 11h45-12h30 : Session 3 Modératrice : Marie-Eve Bradette (UdeM) Marie Levesque (UdeM), Vampires et gender/queer studies : Qu’est-ce que ça boit en hiver ? Rachel Lacombe (UdeM), Balises pour une ontologie de la voix - Dîner - 14h00-14h30 : Session 4 Modérateur : Mathieu Li-Goyette (UdeM) Laurence Sylvain et Hanen Hallouch (UdeM), Post-Scriptum. Revue de recherche interdisciplinaire en texte et médias - Pause - 14h45-15h45 : Session 5 Modératrice : Servanne Monjour (UdeM) Gabriel Tétrault (UdeM), Sur le chemin du chemin : Méditations sur le parcours du mémoire à la thèse Louis Thomas Leguerrier (UdeM), Le comparatisme comme pensée de la médiation Chloé Brault-Mackinnon (UofT), Le rapatriement de Clarice Lispector - Pause - 16h15-17h00 : Session 6 Modératrice : Élisabeth Routhier (UdeM) Irina Sadovina et Fan Wu (UofT), Lacanian Psychosis and the Epistolary Form 17h00-17h30 - Mot de clôture
location Carrefour des arts et de sciences, Université de Montréal
3e Tribune des étudiant-e-s en Littérature comparée
id_event: 31
lang: FR
lang FR
title 3e Tribune des étudiant-e-s en Littérature comparée
short https://www.google.com/calendar/event?eid=N3J1aGpubzd1cWxoOW9iOTBpMzFpaDhjNjAgazhucDdtZGp0cHJiNG5qaWhtaHVxcWVhanNAZw
description La CRC sur les écritures numériques est heureuse de soutenir la Tribune des étudiant-e-s en littérature comparée. La Tribune des étudiant-e-s en littérature comparée est un espace de rencontre permettant aux étudiant-e-s de deuxième et troisième cycles de partager leurs projets de recherche tout en réfléchissant aux enjeux de leur discipline. Les premières rencontres, à Montréal en janvier 2015 et à Toronto en octobre 2015, ont réuni des étudiant-e-s de huit universités, qui ont présenté leurs recherches et leurs créations en français et en anglais, dans des formats variés et selon des approches de tout genre. La dernière rencontre, à Toronto, a donné lieu à la création d’un fanzine qui sera bientôt disponible. Pour sa troisième édition, qui se tiendra à l’Université de Montréal le 28 octobre 2016, la Tribune encourage les étudiant-e-s comparatistes à présenter leurs projets dans un format original et concis, afin de promouvoir les échanges, les débats et les discussions. La Tribune est un lieu privilégié pour venir tester des modes de présentation non conventionnels, et pour se questionner sur le développement de sa thèse, de son mémoire ou d’autres projets parallèles. Programme 8h30 - Café et accueil des participant-e-s 9h00 - Mot de bienvenue Introduction par les organisateurs et mot de bienvenue par Amaryll Chanady, directrice du département de Littératures et de langues du monde de l’Université de Montréal 9h15-10h15 : Session 1 Modératrice : Julie Tremblay-Devirieux (UdeM) Erik Stout (UdeM), Pérégrinations d’un comparatiste montréalais Amelia Bailey (UofT), Intersextuality: The Subversive Female Subject Alessandra Ballotti (Université Haute-Alsace de Mulhouse), L’apprentissage problématique : le roman de formation d’échec italien et nordique - Pause - 10h30-11h30 : Session 2 Modératrice : Paula Karger (UofT) Sebastian Schuller (Ludwig-Maximilians-University Munich), Literature of/ and Revolution. The Aesthetic of Marxism or: Literature as Production Élise Couture-Grondin (UofT), Projets pour la justice dans les récits des femmes autochtones Joseph Klemens (Puerto Rico / UofT), The Authority of the Father in Franz Kafka’s “Das Urteil” and Virgilio Piñera’s "La carne de René" - Pause - 11h45-12h30 : Session 3 Modératrice : Marie-Eve Bradette (UdeM) Marie Levesque (UdeM), Vampires et gender/queer studies : Qu’est-ce que ça boit en hiver ? Rachel Lacombe (UdeM), Balises pour une ontologie de la voix - Dîner - 14h00-14h30 : Session 4 Modérateur : Mathieu Li-Goyette (UdeM) Laurence Sylvain et Hanen Hallouch (UdeM), Post-Scriptum. Revue de recherche interdisciplinaire en texte et médias - Pause - 14h45-15h45 : Session 5 Modératrice : Servanne Monjour (UdeM) Gabriel Tétrault (UdeM), Sur le chemin du chemin : Méditations sur le parcours du mémoire à la thèse Louis Thomas Leguerrier (UdeM), Le comparatisme comme pensée de la médiation Chloé Brault-Mackinnon (UofT), Le rapatriement de Clarice Lispector - Pause - 16h15-17h00 : Session 6 Modératrice : Élisabeth Routhier (UdeM) Irina Sadovina et Fan Wu (UofT), Lacanian Psychosis and the Epistolary Form 17h00-17h30 - Mot de clôture
location Carrefour des arts et de sciences, Université de Montréal
Conférence : "La fin de l’autorité : pour une philosophie politique du web"
id_event: 32
lang: EN
lang EN
title Conférence : "La fin de l’autorité : pour une philosophie politique du web"
short https://www.google.com/calendar/event?eid=NTVubnVvM3VpNjQ3aGwxNzloa3BxZ2Fpc3MgazhucDdtZGp0cHJiNG5qaWhtaHVxcWVhanNAZw
description Le modèle d'autorité que nous avons connu jusqu'à aujourd'hui est profondément lié à une certaine conception de ce qu'est l'auteur : celle qui s'est développée dans le domaine de l'édition imprimée à partir du XVIIIe siècle. L'émergence de ce modèle correspond à l'émergence des États Nations : le type d'autorité des institutions étatiques est profondément lié à l'autorité de l'écrivain-auteur. Les changements déterminés par le numérique nous laissent l'impression que ce modèle n'est plus valable. On affirme souvent qu'Internet est un lieu d'émancipation de l'autorité. "Tout le monde" peut parler, il n'y a plus de pouvoirs forts, il n'y a plus d'autorité, la collectivité a le dernier mot, il n'y a plus d'auteurs. Mais une analyse plus attentive nous montre que cela est loin d'être vrai. Internet n'est pas un lieu déstructuré et non réglé, il est tout simplement caractérisé par des structures différentes. Dans le cadre de ces structures émergent de nouveaux dispositifs de production de l'autorité. Identifier et étudier ces dispositifs est essentiel pour comprendre les enjeux politiques de l'environnement numérique. Ceete intervention propose une approche pour analyser ces dispositifs.
location École Nationale Supérieure des Sciences de l'Information et des Bibliothèques, Boulevard du 11 Novembre 1918, Villeurbanne, France
Conférence : "La fin de l’autorité : pour une philosophie politique du web"
id_event: 32
lang: FR
lang FR
title Conférence : "La fin de l’autorité : pour une philosophie politique du web"
short https://www.google.com/calendar/event?eid=NTVubnVvM3VpNjQ3aGwxNzloa3BxZ2Fpc3MgazhucDdtZGp0cHJiNG5qaWhtaHVxcWVhanNAZw
description Le modèle d'autorité que nous avons connu jusqu'à aujourd'hui est profondément lié à une certaine conception de ce qu'est l'auteur : celle qui s'est développée dans le domaine de l'édition imprimée à partir du XVIIIe siècle. L'émergence de ce modèle correspond à l'émergence des États Nations : le type d'autorité des institutions étatiques est profondément lié à l'autorité de l'écrivain-auteur. Les changements déterminés par le numérique nous laissent l'impression que ce modèle n'est plus valable. On affirme souvent qu'Internet est un lieu d'émancipation de l'autorité. "Tout le monde" peut parler, il n'y a plus de pouvoirs forts, il n'y a plus d'autorité, la collectivité a le dernier mot, il n'y a plus d'auteurs. Mais une analyse plus attentive nous montre que cela est loin d'être vrai. Internet n'est pas un lieu déstructuré et non réglé, il est tout simplement caractérisé par des structures différentes. Dans le cadre de ces structures émergent de nouveaux dispositifs de production de l'autorité. Identifier et étudier ces dispositifs est essentiel pour comprendre les enjeux politiques de l'environnement numérique. Ceete intervention propose une approche pour analyser ces dispositifs.
location École Nationale Supérieure des Sciences de l'Information et des Bibliothèques, Boulevard du 11 Novembre 1918, Villeurbanne, France
Journée cours ouverts
id_event: 33
lang: EN
lang EN
title Journée cours ouverts
short https://www.google.com/calendar/event?eid=ZGpwZGh2OTZmZDJycDRtYjhrMnR0YzFkczQgazhucDdtZGp0cHJiNG5qaWhtaHVxcWVhanNAZw
description 10h-12h : " Pour une approche philosophico-pratique de l’édition savante à l’ère de Google " Comment l'édition savante s’adapte-t-elle au numérique? Est-ce possible de concilier la philosophie utilitariste d'outils grand public comme Google avec les exigences spécifiques de la publication savante? Ces questions sont au coeur de la réflexion à la fois théorique et pratique menée par la Chaire de recherche du Canada sur les écritures numériques. Dans mon intervention, j'illustrerai notre approche et les résultats préliminaires de nos travaux, en présentant trois projets concrets: le CMS Lightium, l'éditeur de texte Stylo et le projet de traduction collaborative de l'Anthologie Palatine. 14h-18h : " Théorie de l’éditorialisation " Marcello Vitali-Rosati présentera les résultats de huit ans de travail sur le concept d’éditorialisation, réalisé dans le cadre du séminaire international « Écritures numériques et éditorialisation » qu'il co-organise avec Nicolas Sauret depuis 2008. Il définit l’éditorialisation comme l’ensemble des dynamiques qui produisent l’espace numérique. Ces dynamiques peuvent être comprises comme les interactions d’actions individuelles et collectives avec un environnement numérique. À partir de cette définition, il analysera les caractéristiques et les spécificités de l'éditorialisation en soulignant en particulier les différences entre l’éditorialisation et la curation de contenu.
location École Nationale Supérieure des Sciences de l'Information et des Bibliothèques, Boulevard du 11 Novembre 1918, Villeurbanne, France
Journée cours ouverts
id_event: 33
lang: FR
lang FR
title Journée cours ouverts
short https://www.google.com/calendar/event?eid=ZGpwZGh2OTZmZDJycDRtYjhrMnR0YzFkczQgazhucDdtZGp0cHJiNG5qaWhtaHVxcWVhanNAZw
description 10h-12h : " Pour une approche philosophico-pratique de l’édition savante à l’ère de Google " Comment l'édition savante s’adapte-t-elle au numérique? Est-ce possible de concilier la philosophie utilitariste d'outils grand public comme Google avec les exigences spécifiques de la publication savante? Ces questions sont au coeur de la réflexion à la fois théorique et pratique menée par la Chaire de recherche du Canada sur les écritures numériques. Dans mon intervention, j'illustrerai notre approche et les résultats préliminaires de nos travaux, en présentant trois projets concrets: le CMS Lightium, l'éditeur de texte Stylo et le projet de traduction collaborative de l'Anthologie Palatine. 14h-18h : " Théorie de l’éditorialisation " Marcello Vitali-Rosati présentera les résultats de huit ans de travail sur le concept d’éditorialisation, réalisé dans le cadre du séminaire international « Écritures numériques et éditorialisation » qu'il co-organise avec Nicolas Sauret depuis 2008. Il définit l’éditorialisation comme l’ensemble des dynamiques qui produisent l’espace numérique. Ces dynamiques peuvent être comprises comme les interactions d’actions individuelles et collectives avec un environnement numérique. À partir de cette définition, il analysera les caractéristiques et les spécificités de l'éditorialisation en soulignant en particulier les différences entre l’éditorialisation et la curation de contenu.
location École Nationale Supérieure des Sciences de l'Information et des Bibliothèques, Boulevard du 11 Novembre 1918, Villeurbanne, France
Servanne et Marcello suède
id_event: 34
lang: EN
lang EN
title Servanne et Marcello suède
short https://www.google.com/calendar/event?eid=bzBjN2I3cm43cG4ybnVvNmFiNTA1aWpkMzQgazhucDdtZGp0cHJiNG5qaWhtaHVxcWVhanNAZw
description (vide)
location (vide)
Servanne et Marcello suède
id_event: 34
lang: FR
lang FR
title Servanne et Marcello suède
short https://www.google.com/calendar/event?eid=bzBjN2I3cm43cG4ybnVvNmFiNTA1aWpkMzQgazhucDdtZGp0cHJiNG5qaWhtaHVxcWVhanNAZw
description (vide)
location (vide)
Séminaire "Écritures numériques et éditorialisation"
id_event: 35
lang: FR
lang FR
title Séminaire "Écritures numériques et éditorialisation"
short Faire métier de journaliste dans l’environnement numérique
description Depuis les premières publications en ligne des journaux à la fin des années 90, les médias se sont adaptés à la nouvelle donne médiatique. Leur arrivée sur Internet et sur le web est marquée par plusieurs évolutions majeures, comme les nouvelles formes d’écritures (hypertexte, vidéo, webdocumentaire, microblogging) accompagnant les pratiques émergentes de consommation de l’information. Plus significatifs, des phénomènes tels que le référencement des journaux par Google, leur éditorialisation par Google News et à partir des années 2010, leur circulation massive de plus en plus fragmentée via les réseaux sociaux ou, plus récemment, leur intégration et leur personnalisation dans les newsfeed de Facebook ont défini un nouvel environnement redistribuant les rapports de pouvoir et d’autorité dont ils bénéficiaient. La controverse actuelle autour des fake-news et des sites de fact-checking est à ce titre révélatrice d’une crise de l’éditorialisation, que cette séance se propose d’interroger en examinant les stratégies mises en œuvre par les différents acteurs pour négocier cette transition. <br> <br> Intervenants : <br> <br> Montréal : <i><b>Juliette De Maeyer</b></i>, professeure adjointe au département de Communication de l’<i>Université de Montréal</i> ; <br> <br>Paris : <i><b>Denis Teyssou</b></i>, <i>Agence France-Presse</i></b>.
location Salle B4310, Bâtiment 3200 Jean Brillant
(sans titre)
id_event: 35
lang: EN
lang EN
title (vide)
short (vide)
description (vide)
location (vide)
Conférence de Marcello Vitalit-Rosati
id_event: 36
lang: FR
lang FR
title Conférence de Marcello Vitalit-Rosati
short Autorités numériques et post-vérité
description À l’époque de la « post-vérité » et des « faits alternatifs », on peut – et on doit – se demander : que fait autorité dans l’espace numérique ? Quels sont les dispositifs qui donnent du poids à une affirmation ou à une information ? On a souvent affirmé qu’Internet est un lieu d’émancipation de l’autorité. « Tout le monde » peut parler, il n’y a plus de pouvoirs forts, il n’y a plus d’autorité, la collectivité a le dernier mot, il n’y a plus d’auteurs. Mais une analyse plus attentive nous montre que cela est loin d’être vrai. Internet n’est pas un lieu déstructuré et non réglé, il est tout simplement caractérisé par des structures différentes. Dans le cadre de ces structures émergent de nouveaux dispositifs de production de l’autorité. Identifier et étudier ces dispositifs est essentiel pour comprendre les enjeux politiques de l’environnement numérique et en particulier pour essayer d’identifier des espaces « publics » où les régimes de vérité soient acceptables pour des sociétés démocratiques. Cette conférence, présentée par Marcello Vitali-Rosati, titulaire de la Chaire de recherche du Canada sur les écritures numériques, est une invitation de la Chaire LexUM en information juridique. Elle est gratuite et ouverte à tous. Pour toute information additionnelle, vous pouvez consulter le site de la Chaire LexUM en information juridique.
location Université de Montréal, Carrefour des arts et des sciences, salle C-2059
(sans titre)
id_event: 36
lang: EN
lang EN
title (vide)
short (vide)
description (vide)
location (vide)
conférence
id_event: 37
lang: FR
lang FR
title conférence
short (vide)
description (vide)
location (vide)
conference
id_event: 37
lang: EN
lang EN
title conference
short (vide)
description (vide)
location (vide)